Qui avait dit que l’avenir de la Côte-d’Ivoire appartenait à sa jeunesse ?

Nos jeunes politiciens, baptisés abusivement «Nouvelle Nation Générationnelle», gueulent le jour et négocient nuitamment leur retour autour de la mangeoire de la vieille nation. Mais qui avait dit que l’avenir Politique de la Côte-d’Ivoire appartenait à cette jeunesse corrompue ?

La Côte-d’Ivoire est à la recherche d’hommes et de femmes de bonne moralité.

C’est à dire des personnes désintéressées ou altruistes, animées par un esprit de partage et de cohérence.

La Côte-d’Ivoire a toujours encouragé la culture de la corruption et de la compromission.

Pour nos jeunes Politiques, faire de la politique est synonyme d’enrichissement personnel.


Pour eux, la notion de la démocratie se réduit à une question de salaire ou d’estomac.

80 % d’entre eux ont créé des micros partis politiques, dépourvus d’adhérents pour la plupart, leurs activités tournent autour d’une seule personnalité : un élu local, un député, un ministre, un Président de la république, une première dame.

On peut aussi les appeler des partis de poche.

Ils n’ont aucune culture militante. De véritables mange-mils. Aucune vision alternative … Des griots urbains ou de basse-cour.

Méfiez-vous d’eux..!

Liade G

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire