Emprisonnés après la présidentielle, 40 jeunes de la Mé ont été libérés

Un autre geste allant dans le sens de la décrispation souhaitée par le Président Alassane Ouattara et son gouvernement.

Nous apprenons en effet la libération d’une quarantaine de jeunes gens emprisonnés suites aux violences électorales de fin 2020.
Ces derniers avaient été arrêtés dans la région de la Mé lors la désobéissance civile et du boycott actif lancés par l’opposition.


Ils étaient pour la plupart détenus à la prison d’Adzopé.

Pour rappel, des artères publiques avaient été obstruées par des troncs d’arbre dans les localités d’Adzopé, d’Akoupé et d’Alepé, empêchant la libre circulation des biens et des personnes.

Avec Koaci / Jean Déanpahi

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Emprisonnés après la présidentielle, 40 jeunes de la Mé ont été libérés

  1. putain de republique!
    toujours le refrain de  » l’apaisement »!
    quand en finira t’on avec l’impunité?
    toujours demain!
    bel exemple de futurs morts gratuites!
    ainsi va la côte d’ivoire !

  2. Je suis un homme meurtri et déçu pour tout ce qui se déroule sous mes incrédules yeux. En RCI, le mot PARDON, n’est valable et n’existe que pour les politiciens et les actes politiques posés contre autrui. Hélas, encore hélas, l’impunité a de beaux jours, pour les politiciens en RCI. Un orphelin qui a faim et vole un poulet, on lui flanquera 24 mois. Un politicien qui détruit des biens d’autrui d’une valeur de plusieurs millions, qui tue ou fait tuer une centaine d’individus, on le condamne du bout des lèvres et il est pardonné.Que Dieu nous aide.

  3. Allez au prochain ! Que c´est doux de tout casser et tout détruire pour des postes ministériels en plus de l´impunité. Eh politiciens de Cote-d´Ivoire faites un jour semblant d´en finir avec l´impunité !

Laisser un commentaire