« Le Burkina travaille à un retour digne et respectueux pour Compaoré », selon le PM Dabiré

Anselme BLAGNON

Roch Kaboré, le président du Burkina, a « donné mandat « au gouvernement de « tracer la voie » pour le retour de son prédécesseur Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire après sa chute du pouvoir en 2014, a déclaré jeudi le Premier ministre Christophe Dabiré, lors de sa présentation de politique générale.

Il (Kaboré) « nous a donnés mandat de tracer la voie de faire en sorte lorsque des retours devront être envisagés que cela se fasse dans le respect de ce pacte social et républicain que nous allons mettre en place au niveau de l’ensemble des populations de notre pays », a dit Dabiré face aux députés.

« Le président Blaise Compaoré est un ancien président. A ce titre, il faudra travailler à son retour dans la dignité et dans le respect dû à son rang », avait déclaré le 13 novembre Roch Kaboré, lors d’un meeting à Ziniaré (35 Km de Ouagadougou), le fief de l’ex-chef d’Etat.

Chassé en 2014 par une insurrection populaire après 27 ans de pouvoir, il est visé par un mandat d’arrêt international et est poursuivi pour « attentat à la sureté de l’Etat, assassinat » dans le cadre du dossier de la mort de son prédécesseur Thomas Sankara en 1987.

Hormis cela, Blaise Compaoré est accusé d' »homicide » pour répression des manifestions qui ont conduit à sa faillite.

Depuis sa chute, il vit en Côte d’Ivoire, et ses partisans espèrent son retour.

Son parti, le Congrès pour la démocratie (CDP) qui a obtenu 15,47% à la présidentielle du 22 novembre 2020 et 20 sièges à l’Assemblée nation, est désormais la principale formation de l’opposition.

Réélu pour un second quinquennat, Roch Kaboré a promis de travailler à la cohésion sociale, en lançant « dans les mois à venir une large consultation afin de définir les voies d’une réconciliation véritable. »

Dans le gouvernement formé début janvier par Christophe Dabiré, le ministère d’Etat, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale a été confié à l’ex-chef de file de l’opposition et 3e de la présidentielle, Zephirin Diabré.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires