À Guibéroua en Côte-d’Ivoire, la « révolte » de ABB, le salut de GUIDIGA !

Savez-vous qu’un certain 3 Janvier 1961 la Côte d’Ivoire passait de 19 Sous-préfectures (créées en 1959) à 104 Sous-préfectures. C’est à dire que 85 autres Sous-préfectures ont été créées.

Nous en citerons quelques unes : GUIBEROUA, FERKESSEDOUGOU, YAMOUSSOUKRO, OUMÉ, TIÉBISSOU j’en passe.

Faisons ensemble un petit calcul. De 1961 à aujourd’hui, ça fait exactement 60 ans, c’est à dire 720 MOIS, 262.800 jours que notre GUIBEROUA a été érigé en Sous-préfecture. Aujourd’hui qu’est-ce que nous constatons ?

Eh bien, toutes ces localités sont quasiment passées de statut de simples Sous-préfectures à Département sauf GUIBEROUA.
Pourquoi ?
C’est cette situation que j’appelle la « RÉVOLTE » de ABB, un salut pour le GUIDIGA.

En effet, après réflexion le Candidat Alain Bley Bittignon estime que s’il n’y a pas eu de changement pendant tout ce temps, cela veut simplement dire qu’il n’y a pas eu DE LEADERSHIP ASSEZ FORT SUR LE SUJET.


Et pourtant, GUIBEROUA érigé en Département, c’est un ensemble d’infrastructures qui seront obligatoirement octroyées. C’est aussi ça le développement.

Ce combat, le leader de la génération de rupture en a fait son cheval de bataille. Il est même devenu une OBSESSION.
Que les choses soient très claires, tous ont été là, ils ont eu le temps de faire leur preuve, ils ont tous eu le même résultat : Échec.

Cette fois-ci GUIBEROUA ne peut pas rater cette opportunité, celle de faire de Alain Bley Bittignon son Député afin qu’il fasse de GUIBEROUA DIGNAGO et GALABRÉ en abrégé GUIDIGA, un département. Et c’est possible, il suffit simplement qu’il soit élu ( ce qui confère une LÉGITIMITÉ POPULAIRE POUR AGIR).

Oui au développement de GUIBEROUA !

Oui à ABB.

Tabo M’Béki

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire