La Côte d’Ivoire se dote d´un système de gestion intégrée de l’ensemble des activités de transport routier

(Agence Ecofin) – La Côte d’Ivoire veut mettre de l’ordre dans son transport routier, notamment à Abidjan, sa métropole tentaculaire de près de 5 millions d’habitants. La vidéo-verbalisation entrera bientôt en vigueur.

Le gouvernement ivoirien, réuni en Conseil des ministres, mercredi 3 février, a adopté un décret portant approbation de la convention de concession pour la conception, le financement, la mise en place, l’exploitation et la maintenance d’un système de gestion intégrée de l’ensemble des activités de transport routier, d’un système de transport intelligent et d’une fourrière administrative.

Cette convention signée entre l’Etat et Quipux Afrique SA (société à participation publique avec 35% du capital détenu par l’Etat ivoirien) porte, plus précisément, sur la mise en œuvre d’un système de gestion électronique des infractions au Code de la route prévu pour se déployer dans le Grand Abidjan ainsi que dans certaines villes de l’intérieur, indique le communiqué final des travaux.


Dans le cadre de la mise en œuvre pratique du Système intelligent de gestion de la circulation routière (Projet Sti), Abidjan – métropole de près de 5 millions d’habitants – sera dotée de 173 radars accompagnés de quatre dispositifs mobiles (des véhicules équipés de radars) qui assureront un maillage complet de la ville.

Ce système, qui prépare la voie à l’opérationnalisation de la vidéo-verbalisation, « permettra d’améliorer significativement la sécurité routière, de doter l’administration d’un système d’information sur les accidents de la route, de maîtriser au mieux la mobilité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national », poursuit la même source.

A terme, il devra également favoriser le changement progressif de comportement des usagers de la route à travers un dispositif de diffusion d’informations et de sanctions pour tout contrevenant à la réglementation sur l’usage des voies routières ouvertes à la circulation publique.

Romuald Ngueyap

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire