G5 Sahel: « N’Djamena va être l’occasion de faire le bilan » après Pau (Alpha Barry)

Anselme BLAGNON

Le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry, a annoncé samedi à Ouagadougou que le sommet du G5 Sahel prévu du 14 au 16 février au Tchad, sera une rencontre pour « prendre un nouvel engagement beaucoup plus important qu’à Pau » (sud-ouest français) en 2020, à l’issue d’une rencontre entre le président Roch Kaboré et son homologue malien Bah N’Daw.

« N’Djamena va être l’occasion de faire le bilan » de la « feuille de route de Pau et voir comment on peut réorienter la lutte contre le terrorisme à travers notre espace. Ça va être un sommet (fondamental) pour prendre un nouvel engagement beaucoup plus important que Pau », a dit M. Barry, face aux journalistes après la rencontre.

En prélude à ce sommet auquel il participera par visioconférence en raison des restrictions liées à la Covid, M. Macron a reçu tour à tour à Paris, les chefs d’Etats des cinq pays du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger et Tchad).


Selon la présidence française, le nouveau secrétaire d’Etat américain Antony Blinken interviendra dans un message vidéo.

A l’issue du sommet de Pau, les dirigeants du Sahel ont exprimé le souhait de voir la France qui a revus à la hausse, ses effectifs (5.100 soldats) poursuivre son engagement militaire dans la région, en proie à de récurrentes attaques de groupes armés, dans une déclaration commune.

Ils également annoncé la création d’une « Coalition pour le Sahel. »

Dans la lutte contre le terrorisme au Mali et au Sahel, 55 soldats français ont été tués depuis le déclenchement en 2013 de l’opération militaire « Serval » remplacée par « Barkhane ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire