L’Afrique du Sud fait cadeau de ses doses de vaccin AstraZeneca à l’Union africaine

(Agence Ecofin) – Avec la forte propagation du coronavirus, le gouvernement sud-africain avait commandé puis reçu des doses du vaccin AstraZeneca, pour lancer sa campagne de vaccination. Toutefois, l’inefficacité du vaccin sur la population a poussé les autorités à envisager son remplacement par d’autres produits.

L’Afrique du Sud a offert les doses de vaccin AstraZeneca en sa possession à l’Union africaine (UA). C’est ce qu’a annoncé Zweli Mkhize, ministre sud-africain de la Santé sur sa page twitter le mardi 16 février 2021.

L’annonce a été faite alors que la campagne de vaccination contre le coronavirus avait été reportée suite à la réalisation d’une étude qui avait démontré l’inefficacité du vaccin face au variant 501Y.V2 du virus.

L’Afrique du Sud avait déjà reçu 1 million de doses et en attendait 500 000 supplémentaires, et des options telles que la revente, l’échange ou le retour des vaccins au fabricant en Inde avaient été envisagées.

Cette dernière option avait d’ailleurs été au centre d’accusations portées contre le gouvernement de Cyril Ramaphosa. Au cours de son intervention devant le Parlement, le ministre Mkhize a indiqué que le gouvernement réfutait « catégoriquement les spéculations des médias selon lesquelles nous aurions renvoyé le stock en Inde ; ce qui n’est pas le cas ».


La décision prise par les autorités sud-africaines de remettre les doses sur la plateforme de l’UA permettra d’une part de mettre le vaccin à disposition des Etats membres qui en expriment la demande, et d’autre part d’éviter le gaspillage des doses acquises.

Dans ce sens, Zweli Mkhize a déclaré que « les doses d’AstraZeneca que nous avons achetées ont été offertes à la plateforme de l’UA, dont nous faisons partie, et l’institution les distribuera aux pays qui ont déjà exprimé l’intérêt pour l’acquisition du stock. Soyez donc assurés qu’il n’y aura pas de dépenses inutiles et stériles ». En effet, les doses du vaccin reçues le 1er février 2021 seront considérées comme étant arrivées à expiration le 30 avril prochain.

Notons qu’en dépit des réticences sud-africaines, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a accordé son homologation d’urgence à deux versions du vaccin, le lundi 15 février 2021, permettant ainsi aux Etats qui en ont fait la demande ou qui en disposent de lancer ou de poursuivre leur campagne de vaccination.

Suite à son annonce, le ministre de la Santé a déclaré que l’Afrique du Sud venait de recevoir 80 000 doses du vaccin Johnson&Johnson sur les 9 millions commandés ; ce qui a permis de lancer la campagne de vaccination de la population ce mercredi 17 février.

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire