Campagne législatives: Nabo Clément appelle à ne pas « utiliser le nom » de Ouattara à San Pedro

Manuella YAPI

L’ancien député-maire de San Pedro (sud-ouest de la Côte d’Ivoire), candidat aux législatives du 06 mars, Nabo Clément, a appelé mercredi ses adversaires à ne pas « utiliser le nom du président de la République » Alassane Ouattara pendant la campagne qui s’ouvre vendredi, à l’issue d’une réunion avec le préfet du département.

« Le président de la République est le président de tous les Ivoiriens. Evitons dans cette campagne d’utiliser (son) nom et le meilleur va gagner », a dit à la presse M. Nabo, candidat indépendant alors que son retour au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) a été annoncé en septembre dernier.

Il a invité ses adversaires, parmi lesquels figure le député sortant Félix Anoblé (par ailleurs maire, membre du gouvernement et cadre du parti au pouvoir) à plutôt « parler de bilan et de programme ».

Le préfet du département, Ousmane Coulibaly, a invité les candidats au « fair play démocratique », tout en déplorant les échos de « menaces de tueries » qui lui sont parvenus.

« Bannissons les discours de haine. Ce n’est pas ce qui peut faire gagner », a poursuivi M. Coulibaly, avant d’assurer que « toutes les dispositions ont déjà été prises » pour sécuriser la période électorale.


La campagne pour les législatives va s’ouvrir vendredi et prendra fin le 04 mars.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

“Politiquement, je suis le plus haut gradé de la région’’ de San Pedro (Anoblé)

Le Ministre ivoirien de la Promotion des PME, Felix Anoblé, candidat à sa succession au poste de député de San-Pedro, dont il est également le maire, s’est dit mercredi “serein’’ à quelques jours du scrutin, expliquant être “politiquement, le plus haut gradé de la région’’, a l’issue d’une réunion avec le préfet et les autres candidats.

“Je suis véritablement serein parce que, persuadé d’une chose. Nous nous battons mais Dieu a déjà choisi l’élu. Il faut respecter les règles du jeu pour que les choses se passent correctement’’, a déclaré M. Anoblé, face à la presse, à l’issue de la réunion.

Candidat à sa succession, M. Anoblé affronte à ce scrutin plusieurs candidats dont son principal rival, l’ancien ministre desEaux et forêts, Nabo Clément, ex-député-maire de San Pedro

.

Aussi, a-t-il souhaité un scrutin apaisé : “Politiquement, je suis le plus haut gradé de la région. J’ai l’obligation de maintenir la paix’’.

Serge Alain KOFFI

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire