Le RHDP fait bloc autour de Myss Belmonde à Guibéroua, Galebouo et Dignago

Pour l’ouverture de sa campagne en vue des législatives du 06
mars prochain, Myss Belmonde DOGO, candidate du
Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix
(RHDP) dans la circonscription de Guibéroua, Galebouo et Dignago,
a reçu le soutien de tous les membres la coordination de la région
du Goh. Occasion pour eux de rappeler les raisons du choix porté
sur la candidate de Belmonde DOGO et l’intérêt pour les
populations de porter leur choix sur la candidate du RHDP.

Dans la région du Gôh, le RHDP a affiché sa solidarité autour de sa
coordonnatrice régionale associée, Myss Belmonde DOGO pour cette
ouverture de campagne des législatives du 06 mars prochain. Candidate
dans la circonscription de Guibéroua, Galebouo et Dignago elle a
procédé à l’ouverture de sa campagne ce vendredi 26 février à la place
publique de Galebouo. Devant une foule mobilisée, composée d’une
cinquantaine d’associations de femmes, de mouvements de jeunesse,
des communautés ethniques vivant sur le territoire des trois sous-
préfectures, des cadres et la chefferie traditionnelle, l’étoile du goh
comme on l’appelle a fait son entrée accompagnée par une forte
délégation du RHDP de la région du Gôh conduite par le coordinateur
régional Joachim Djédjé Bagnon. Il a fait savoir d’entrée de jeu que la
présence de cette délégation est le témoignage de l’unité du RHDP
autour de sa candidate. « vous êtes nombreux aujourd’hui, ça veut dire
le 06 mars avec le monde que je vois ici, aujourd’hui, c’est que
Belmonde est déjà élue » dira à sa suite l’ambassadeur Alou Eugène,
membre du conseil politique du RHDP.


Expliquant l’intérêt pour les populations de voter le RHDP, Abel
DJOHORE, coordinateur régional associé du RHDP dans la GOH,
également député de Ouragahio et Bayota, dira « quand vous donnez
un élu au président Ouattara il vous exprime sa reconnaissance en
développant votre région. Belmonde DOGO a été élue députée en 2016
à Guibéroua, les populations sont là, on sait ce qu’elle a fait. Donnez lui
un deuxième mandat, et elle pourra faire beaucoup en matière de
développement encore dans la région. Je voulais vous dire que le
député vote des lois, mais il devient un agent de développement lorsqu’il
a des relations. Belmonde a ses relations ». Avant eux le délégué

départemental RHDP de Guibéroua, Michel Zakehi a dans son discours
indiqué aux militants que Belmonde DOGO, bénéficie déjà l’onction de
sa famille politique et le 06 mars, les électeurs pourront le confirmer par
un vote massif à son endroit, sans toutefois oublier d’exhorter la
population à retirer les cartes d’électeurs.

Prenant la parole à son tour, la candidate du RHDP a remercié ses
aînées pour le soutien, elle a aussi fait remarquer que les actes parlent
mieux que les discours. A l’endroit de ses adversaires, 12 au total, la
députée sortante a envoyé ce message « dites leur je ne suis pas
députée d’Abidjan, je suis députée terrain, on ne fait pas de promesse
on pose des actes…dites leur nous au RHDP on a un « dinosaure »
derrière nous c’est le président Alassane Ouattara. Donc nous on n’a
pas peur. Le développement continue pour le bonheur des
populations. ».

Confiante, Myss Belmonde DOGO a conclu en disant au sujet du siège
de deputé de la circonscription de Dignago, Galébouo et Guibéroua
« c’est mon tabouret et je le garde ! »

SERCOM

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Le RHDP fait bloc autour de Myss Belmonde à Guibéroua, Galebouo et Dignago

  1. ====== CHRONIQUES DE CAMPAGNE (1) =====

    ===== LA COURSE AUX TABOURETS =====

    Face à une douzaine d’adversaires dont le futur Honorable Sénateur de la région, ancien pilier politique du terroir et qui défendait les couleurs du RHDP, la transitaire issue du parti de l’informaticien-douanier, a réussi en 2016 un miracle ! Au propre comme au figuré en raflent plus du quart des voix de l’électorat.

    Aujourd’hui elle est installée dans le camp du pouvoir. Bien installée et pouponne comme tout recrutement de Mercato politique. Finie donc l’époque incertaine du petit parti qui l’avait fait connaître et qui disparaîtra lui même en chemin… Zadi Zaourou, celui la même qui en son temps, donnait du fil à retordre à Mme Vieira Directrice des NEA, avait fini par perdre son latin dans le mare politique ivoirienne. Désabusé il avait abandonné son parti, comme tant d’autres, Wodié notamment. Exit donc l’UPCI dans le cœur de la charmante Mme DOGO LOGBOH MYSS BELMONDE.

    En jargon footballistique je dirais que Abdoulaye TRAORE avait gagné le championnat avec le Stella Club mais sa carrière était à l’ASEC qui mettra à ses pieds sa puissance, sa gloire et surtout LE PEUPLE MIMOS. En football comme en politique, on ne crache sur une telle offre, surtout quand il s’agit D’AIDER SES PARENTS !

    ====== LE BILAN DIFFICILEMENT ATTAQUABLE DE LA BELLE BELMONDE =====

    Un Député n’a pas toujours les moyens de faire une politique de développement. Mais il peut disposer d’un carnet d’adresses solides et d’amitiés concrètes qui peuvent inverser le cours de l’histoire. Belmonde est une belle illustration.

    En un temps record elle a fait bénéficier non à la Côte d’Ivoire de lois nouvelles mais son Guibéroua natal a largement été doté. Quand il y en a eu ailleurs, Guibéroua n’a pas été oublié. Plus que toutes les infrastructures elle a assuré une dynamique de réconciliation locale et la promotion des communautés de femmes. Rares sont les régions où les femmes toutes composantes confondues, se sont senties prises en charge comme à Guibéroua.

    De la politique, la très belle BELMONDE en a donné une autre dimension plus sociale et plus participative. Une lecture fort apaisée.

    Voici pourquoi comme en 2016 face à un nombre identique d’adversaires elle fera sereinement son match retour. Comme une équipe Mimos ayant en son sein un Abdoulaye TRAORE.

    On comprend dès lors la forte assurance de Belmonde quand elle proclame  » C’est mon TABOURET. Je le garde. »

    Un tabouret royal pour l’éternité comme le Sika Dwa Kofi des Ashantis ? Qui en douterait malgré la présence dans les starting-blocks de mon cadet de Lycée Dr BLE Christophe, une candidature qui détonne encore ? Tout le mal que je peux lui souhaiter c’est qu’il ne tombe pas dans les pommes dès le premier meeting comme certains pauvres candidats, asphyxiés par la dure réalité du terrain.

Laisser un commentaire