Côte-d’Ivoire: Le directeur du guichet unique cité dans une affaire de détournement de 70 millions (ministère de la construction)

«Les syndicats en branle saisissent la présidence. Les fonds seraient destinés au financement de la campagne pour les législatives»

Un scandale financier secoue le ministère de la Construction et de l’urbanisme. Il porte sur la somme de 70 millions de Fcfa qui auraient été retirés sans la procédure habituelle par le directeur du guichet unique Ousmane Coulibaly.

Les syndicats Sylac et Synamc qui ont décidé de porter l’affaire au grand jour préfèrent utiliser le terme « vol » dans un courrier ouvert au président de la République. Dans ledit courrier le Sylac et le Synamc font savoir que le 26 février dernier le directeur du guichet unique a embarqué l’argent à bord de son véhicule pour Kouto où il devrait, affirme le courrier, remettre cette somme «à son ministre de tutelle» en vue de financer la campagne de ce dernier aux législatives.


Indignés par les faits au moment où les agents luttent pour des primes ou salaires impayés, les premiers responsables des syndicats menacent d’entrer en grève si cet argent « volé » ne retourne pas dans les caisses du guichet unique pour « servir les seuls intérêts de l’état « . En attendant, ils ont exhorté le ministre de tutelle à ne pas se rendre complice d’un tel vol dont ce ministère serait coutumier en faisant usage de cet « argent sale » pour les besoins de sa campagne aux élections législatives du 6 mars.

Sur cette affaire, une source au ministère de la construction jointe par connectionivoirienne.net indique que tout pue le règlement de comptes. Selon la même source, les agents qui ont mis au goût du jour cette scandaleuse affaire ne sont plus en service au ministère mais se prévalent de ce titre pour salir d’honnêtes citoyens. Des collaborateurs du directeur général Ousmane Coulibaly mis au courant du dossier qui éclabousse leur patron n’ont pas souhaité s’exprimer à chaud.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction