Plusieurs confrontations aux airs de match retour en Côte d’Ivoire

Serge Alain KOFFI

Les Ivoiriens s’apprêtent à aller aux urnes samedi pour élire les 255 députés de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire lors d’un scrutin qui présente quelques affiches aux airs de match retour.

Port-bouet

Dans cette commune balnéaire au sud d’Abidjan, plusieurs listes sont en compétition pour remporter les deux sièges en jeu. Mais la victoire devrait se jouer entre la liste du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) conduite par le maire Sylvestre Emmou et celle du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocrate et la paix (RHDP, parti présidentiel) dirigée par le ministre du Tourisme Siandou Fofana. Les deux hommes s’étaient déjà affrontés lors des municipales en 2018. Le candidat du PDCI Sylvestre Emmou (62,65%) avait largement battu son principal rival Siandou Fofana (33,61%), lors du second round du scrutin, repris en raison de violences qui avaient émaillé le vote lors du premier round.

San-Pedro

A San-Pedro, ville du sud-ouest ivoirien, les victoires électorales se jouent depuis une décennie entre deux hommes: Clément Nabo et Anoblé Félix. Le premier a cumulé longtemps les postes de député et maire, en battant chaque fois son principal rival, qui a fini par prendre sa revanche, d’abord en 2016, en arrachant la députation et ensuite en 2018, en raflant le poste de maire.

Tanda


L’auditeur financier Serge Vremen repart de nouveau à l’assaut de Kobenan Kouassi Adjoumani, l’inamovible député de cette ville du nord-est du pays. Elu de façon continue depuis 1995, l’actuel ministre de l’Agriculture et du Développement rural s’est également fait élire président du Conseil régional depuis 2001. La première confrontation entre les deux hommes avait eu lieu lors des législatives de 2016. Candidat indépendant, Serge Vremen avait été défait avec 38,24% des suffrages contre 4,75% pour M. Adjoumani. La deuxième a eu lieu lors des régionales en 2018. Avec 48, 89% des suffrages, Kobenan Kouassi Adjoumani a de nouveau battu son challenger, crédité de 36, 08% des voix et investi cette fois par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition). La troisième aura lieu le 6 mars. N’ayant pas bénéficié du parrainage de son parti, Serge Vremen repart en indépendant face au ministre, qui bénéficie toujours de la confiance du RHDP.

Cocody

Si la député sortante Yasmina Ouegnin, candidate du PDCI, est perçue comme archi favorite du scrutin dans cette commune abidjanaise, le secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Issiaka Sangaré, espère toutefois faire déjouer les pronostics. Un défi qu’il n’avait pas pu relever lors des précédentes législatives de 2016.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Photo : Le député PDCI sortant du Plateau, Ehouo Jacques qui affronte Ouattara Dramane dit OD, candidat du RHDP, fortement soutenu par Fabrice Sawegnon, battu par Ehouo aux municipales de 2018.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire