La Haye: 6 nouveaux juges prêtent serment devant la Cour pénale internationale

Photo de gauche à droite : les nouveaux juges de la CPI M. Gocha Lordkipanidze (Géorgie), Mme Joanna Korner (Royaume-Uni), Mme Miatta Maria Samba (Sierra Leone), Mme Althea Violet Alexis-Windsor (Trinité-et-Tobago), Mme María del Socorro Flores Liera (Mexique) et M. Sergio Gerardo Ugalde Godinez (Costa Rica) ©ICC-CPI

Communiqué de presse : 10 mars 2021

Aujourd’hui, le 10 mars 2021, six nouveaux juges de la Cour pénale internationale (CPI), ont prêté serment au cours d’une cérémonie tenue au siège de la Cour à La Haye (Pays-Bas). La cérémonie a également marqué le départ des six juges sortants de la CPI dont le mandat prend fin.

Les Juges Mme Joanna Korner (Royaume-Uni), M. Gocha Lordkipanidze (Géorgie), Mme María del Socorro Flores Liera (Mexique), M. Sergio Gerardo Ugalde Godinez (Costa Rica), Mme Miatta Maria Samba (Sierra Leone), et Mme Althea Violet Alexis-Windsor (Trinidad et Tobago) ont été élus pour des mandats de neuf ans lors de la dix-neuvième session de l’Assemblée des Etats Parties (AEP) au Statut de Rome en décembre 2020.

Les six juges ont pris un engagement solennel, devant la Présidente de l’AEP, Silvia Fernández de Gurmendi, en déclarant : « Je déclare solennellement que je remplirai mes devoirs et exercerai mes attributions de juge de la Cour pénale internationale en tout honneur et dévouement, en toute impartialité et en toute conscience, et que je respecterai le caractère confidentiel des enquêtes et des poursuites et le secret des délibérations ».

La Présidente de l’AEP, Silvia Fernández de Gurmendi, a souhaité la bienvenue aux nouveaux juges de la Cour : « Je souhaite aux nouveaux juges une expérience fructueuse et enrichissante à la Cour. Ils peuvent être fiers et reconnaissants de l’opportunité qui leur a été donnée de participer à l’élaboration d’un système de justice mondial indispensable. La Cour, avec ses faiblesses et ses forces, continue d’être un élément central de ce système et un élément indispensable d’un ordre international fondé sur le droit. »


S’adressant aux juges ayant pris serment, le Président de la Cour, le juge Chile Eboe-Osuji, a déclaré: « Les victimes du monde entier se tournent vers La Haye dans l’espoir que justice soit rendue, lorsque les cours nationales ne parviennent pas à fournir réparation … les attentes sont élevées, et les défis peuvent parfois être décourageants. Mais je suis convaincu que votre excellente expérience et vos solides antécédents vous permettront de répondre à ces attentes et à ces défis. »

Assistaient également à la cérémonie : les juges de la Cour pénale internationale, le Procureur de la CPI Fatou Bensouda, le Greffier de la CPI Peter Lewis et la Vice-Présidente de l’Association du Barreau près la Cour pénale internationale, Jennifer Naouri. En raison des restrictions liées au COVID-19, certains des participants ont pris part à la cérémonie à distance.

Les contributions de six juges dont le mandat touche à sa fin ont été reconnues lors de la cérémonie, à savoir le juge Chile Eboe-Osuji (Président de la Cour), le juge Robert Fremr (Premier vice-président), le juge Howard Morrison, la juge Olga Herrera- Carbuccia, le juge Geoffrey Henderson et le juge Raul Cano Pangalangan.

La Cour pénale internationale compte dix-huit juges qui sont des nationaux des États parties au Statut de Rome. Ils sont choisis parmi des personnes jouissant d’une haute considération morale, connues pour leur impartialité et leur intégrité et réunissant les conditions requises dans leurs États respectifs pour l’exercice des plus hautes fonctions judiciaires. L’élection des juges tient compte de la nécessité d’assurer la représentation des principaux systèmes juridiques du monde, une représentation équitable des hommes et des femmes et une répartition géographique équitable.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction