La balance commerciale de la Côte-d’Ivoire chute de 253 milliards de Fcfa en 2020

Djamal AKINBOLA

Le solde commercial de la Côte d’Ivoire est passé de 1.307,4 milliards de FCFA à fin décembre 2019 à 1.054,5 milliards de FCFA sur la même période en 2020, soit une baisse de 252,9 milliards de FCFA, selon un rapport du ministère de l’Economie et des finances.

« Il est ressorti un solde commercial excédentaire de 1.054,5 milliards, en régression de 12,5%, comparé à l’excédent de 1.307,4 milliards enregistré en 2019 », indique le rapport qui précise que « le taux de couverture des importations par les exportations s’est affiché à 117,2%, en recul de 2,4 points de pourcentage comparativement à 2019 ».

Selon le ministère de l’Economie et des finances, cette baisse est due à la crise sanitaire liée à la Covid-19 qui a impacté « les échanges extérieurs de marchandises en commerce spécial et hors biens exceptionnels, en raison de la perturbation des circuits de commercialisation » ainsi que de la baisse de la « demande de certains produits ».

En outre, le rapport révèle que les exportations et les importations en valeur ont accusé une baisse respective de 7.167,8 milliards de FCFA (-3,8%) et 6.113,2 milliards de FCFA (-0,5%) à fin décembre 2020 contre 7.450,8 milliards de FCFA et 6.143,3 milliards de FCFA en 2019.


« La baisse en valeur des exportations provient de la mévente des produits transformés (-5,2%) et des produits miniers (-5,4%). Par contre les exportations de produits primaires ont progressé de 0,5% du fait d’une hausse des prix de 2,0% qui a contrebalancé la baisse des volumes de 1,4% », explique le document.

Concernant les importations, le ministère de l’Economie a rapporté que la contraction de 0,5% est imputable au « reflux des prix de 9,3%, précisant que le volume importé s’est accru de 9,7% en relation avec la progression des volumes achetés de biens intermédiaires (+15,2%), de biens d’équipement (+13,9%) et de biens de consommation autres que les produits alimentaires (+10,4%). »

Pour le ministère, la structure des exportations en 2020 est restée « quasiment identique à celle de 2019, avec une prédominance des produits primaires (49,5%) qui ont gagné 1,5 point de pourcentage au détriment des produits transformés (33,8%) et des produits miniers (16,6%) ».

« Les ventes extérieures ont pâti d’un repli aussi bien des prix (-2,3%) que du volume (- 0,1%) », conclu le rapport.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire