« L’État de Côte-d’Ivoire n’a pas la capacité (de) vérifier qu’une maison est construite selon les règles » (Bruno Koné)

Djamal AKINBOLA

Le gouvernement ivoirien « n’a pas la capacité (de) vérifier qu’une maison est construite selon les règles » requises pour la construction d’un édifice immobilier, a indiqué mardi à Abidjan, le ministre du Logement Bruno Koné à un déjeuner-débat.

« L’Etat n’a pas cette capacité, il ne l’a jamais fait de l’indépendance jusqu’à aujourd’hui, d’aller vérifier qu’une maison est construite selon les règles, parce que l’Etat fait confiance au maitre d’ouvrage », a déclaré M. Koné à une rencontre organisée par la Chambre de commerce et d’industrie française (CCF).

Cette réaction du ministre de la Construction fait suite à l’effondrement d’un immeuble R+5 survenu vendredi dans la commune de Cocody (Abidjan est). Selon le Groupement des sapeurs-pompiers militaire (GSPM), le bilan fait état de 22 victimes soit 10 morts et 12 blessés. Un incident qui a suscité des réactions pointant du doigt la responsabilité du ministère.


Selon Bruno Koné, le rôle de l’Etat est de « contrôler les permis de construire », expliquant que les propriétaires qui construisent sans autorisation peuvent « subir des sanctions pécuniaires », allant de « 50.000 FCFA à 200.000 FCFA ».

Poursuivant, M.Koné a invité les maitres d’ouvrage à prendre leurs « responsabilités » qui est « totale lorsqu’il y a un incident ».

Sur « 50.000 constructions à Abidjan », le ministère dispose de « 3.000 à 4.000 agents de police » affréter aux contrôles et surveillances, a-t-il fait savoir.

Relativement aux expropriations, le ministre de la Construction a assuré qu’il « n’est plus possible à l’Etat de Côte d’Ivoire de prendre un terrain » appartenant à un tiers « sans payer une indemnisation ».

Pour terminer, il a fait savoir que « 5.000 arrêtés de concession définitive (ACD) ont été signés en 2020 ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction