Lacote et Hilde, le couple belge extradé de Côte-d’Ivoire, condamnés à 30 et 24 ans de prison

Jean-Claude Lacote et Hilde Van Acker, surnommés « les amants diaboliques », ont été condamnés le 17 mars, à respectivement 30 et 24 ans de prison pour le meurtre de l’homme d’affaires britannique Marcus Mitchell en 1996.

La cour d’assises de Flandre occidentale a condamné mercredi Jean-Claude Lacote et Hilde Van Acker à respectivement 30 et 24 ans de prison pour l’assassinat de Marcus Mitchell. Ce Britannique de 44 ans avait été tué de deux balles dans la tête en mai 1996 au Coq, à la Côte belge. Les deux accusés avaient demandé leur acquittement. Il a été tenu compte du dépassement du délai raisonnable lors de la fixation de la peine.

Jean-Claude Lacote et Hilde van Acker, les « amants diaboliques », jugés coupables de meurtre en 1996

Le jury de la cour d’assises de Flandre occidentale a reconnu Jean-Claude Lacote (54) et Hilde Van Acker (57) coupables de l’assassinat de Marcus Mitchell (44). Ce Britannique avait été tué de deux balles dans la tête en mai 1996 au Coq, à la côte belge. Les accusés avaient été condamnés par contumace en 2011, à perpétuité. Un jugement contre lequel ils ont fait opposition.

Des enfants avaient retrouvé le corps sans vie de M. Mitchell le 28 mai dans les dunes du Coq. Il avait été identifié car son épouse qui avait rapporté sa disparition. Elle avait en outre observé que l’homme d’affaires était depuis plusieurs mois en contact avec un certain ‘John’ et une certaine ‘Hilde’.


Le couple avait été interpellé le 2 juin 1996 à l’aéroport de Charleroi. Ils ont nié toute implication dans la mort de M. Mitchel et ont été libérés quelques mois plus tard, pour finalement réussir à échapper à la justice belge.

L’enquête avait révélé qu’ils étaient impliqués dans diverses escroqueries. Jean-Claude Lacote aurait emprunté à Marcus Mitchell 240.000 livres sterling en vue d’un prétendu accord lucratif. Selon le ministère public, M. Mitchell aurait réalisé qu’il avait été escroqué et aurait voulu récupérer son argent.

Depuis plus de 20 ans de cavales les deux fugitifs ont été respectivement aperçus aux États-Unis, au Canada, au Brésil et en Afrique du Sud, avant de se faire épingler en Côte-d’Ivoire.

Ils auraient escroqué d’innombrables personnes pour des millions d’euros et mené une vie luxueuse durant leur longue cavale. Hilde réussira à faire évader Lacote d’une prison sud-africaine en se déguisant en policière et en présentant des documents de remise en liberté frauduleux.

Le 15 décembre 2011, le Franco-Ivoirien et son ancienne épouse avaient été condamnés par contumace par la cour d’assises de Flandre occidentale à la réclusion à perpétuité. En fin de compte, le duo qui figurait sur la liste des criminels belges les plus recherchés, a été arrêté en 2019 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Les deux accusés ont fait appel à la première sentence si bien qu’un nouveau procès à eu lieu. Ils ont plaidé, en vain, pour l’acquittement.

Avec agences

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire