Au Burkina 3 tonnes de chanvre indien interceptées à la frontière ghanéenne

Anselme BLAGNON

Le bureau des douanes de Ouessa (Sud burkinabè) a intercepté près de trois tonnes de chanvre indien et des amphétamines estimés à 284,6 millions FCFA, après la saisie réalisée le 11 mars au poste de Nako, dans la même région, annoncé mardi la direction générale, dans une note.

« Après la saisie du poste des douanes de Nako le 11 mars, c’est au tour du bureau des douanes de Ouessa situé dans la même région, à la frontière entre le Burkina et le Ghana, de réaliser une saisie de 2.846 Kgs de chanvre indien conditionné dans des sacs et sous forme de plaquettes. Des amphétamines composées de tramadol et le diazépam d’un poids estimé à 1 Kg ont également « , le service communication, évoquant « une saisie record depuis le 1er janvier 2021. »


Selon la direction générale, la valeur de toute la saisie est estimée à 284,6 millions FCFA », qui réitère son invitation aux populations à dénoncer tout acte ou fait de contrebande ou de trafic illicite de marchandises aux services des douanes les plus proches. »

Les douaniers ont découvert ces produits prohibés dans « un espace spécialement aménagé », après le contrôle minutieux d’un véhicule d’immatriculation étrangère, renseigne le communiqué.

Cette prise est la deuxième et plus grande saisie réalisée depuis le début de l’année par la direction régionale des douanes du Sud-ouest (DRSO).

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire