Côte d’Ivoire: Le verdict du recours en annulation de la victoire de Bictogo renvoyé à demain mercredi

Serge Alain KOFFI

Le Conseil constitutionnel a renvoyé à mercredi son verdict sur le recours en annulation de la victoire du Directeur exécutif du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel) Adama Bictogo aux législatives du 6 mars à Agboville, formulé par l’opposition.

“Le Conseil constitutionnel vient de finir de statuer mais il a renvoyé à demain mercredi sa décision’’, a confié un membre du staff de la candidate de la coalition de l’opposition Esther Aké M’Bo, joint par ALERTE INFO


A Agboville (76,3 Km d’Abidjan), le duel entre la novice en politique, Esther Ake M’Bo, soutenue par la coalition de l’opposition formée par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), et le numéro deux du RHDP Adama Bictogo, avait les allures d’un combat entre David et Goliath.

Quelques heures après scrutin, les partisans de la jeune candidate de 27 ans, avaient abondamment annoncé sa victoire sur les réseaux sociaux avant que la Commission électorale indépendante (CEI) ne déclare élu M. Bictogo avec 53,67% des suffrages.

Depuis le Directeur exécutif du RHDP fait face à des accusations de fraudes portées par le camp de son adversaire, Fleur Esther Ake M’Bo, qui a saisi le Conseil constitutionnel pour faire invalider sa victoire.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

1 commentaire sur “Côte d’Ivoire: Le verdict du recours en annulation de la victoire de Bictogo renvoyé à demain mercredi

  1. L’année ne fait que commencer, aussi ne soyons pas trop optimistes mais déjà, cette plainte de la candidate Flore Aké Mbo est, sans conteste, la MEILLEURE BLAGUE DE L’ANNÉE 2021 : péhi sèè, tu imagines le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou juger qu’il y a eu fraude et que le Big Boss de la machine politique au pouvoir a perdu ? Sincèrement, tu l’imagines un seul instant ? Si oui, c’est que l’espoir est plus grand que le Kilimandjaro. Peut-il en être autrement à 27 ans, l’âge où l’on croit encore tout possible (même si on a déjà déchanté quant à l’inexistence du Père Noël) ???? Yako, péhi sèè ! 🙂

Laisser un commentaire