Côte-d’Ivoire: Le coup de tonnerre n’a pas eu lieu à Agboville, Bictogo garde son tabouret

Le verdict du conseil constitutionnel était attendu après les recours déposés par la jeune candidate de Eds Fleur Esther Aké Mbo contre la victoire d’Adama Bictogo du Rhdp. Le tonnerre n’a pas grondé même si le ciel s’était assombri. Le conseil constitutionnel vient de confirmer la victoire du baron du Rhdp. Cette confirmation lui évite une humiliation et le conforte dans sa position de directeur exécutif du Rhdp, le parti au pouvoir.

Selon le juge électoral, la tonne de dossiers déposés par Fleur Esther n’a pas suffi à justifier les irrégularités qu’elles présentaient pourtant comme manifestes.


La jeune dame, poussée par la rage de faire tomber un baobab devra encore attendre soit les municipales ou les prochaines législatives pour rééditer le challenge. Elle tombe les armes à la main, accréditée d’un score honorable de 39% des suffrages, soit environ 5300 voix contre un peu plus de 7000 pour Bictogo.

A défaut de gagner sur tapis vert, elle aura captivé l’opinion au plan médiatique pendant plusieurs jours.

Au moment où nous mettions sous presse, la décision déjà sue de la presse ne lui était pas encore notifiée. Jointe par connectionivoirienne.net, elle a déclaré qu’il lui était pour l’instant difficile de réagir tant que ses avocats gardaient le résultat de leur action devant le juge. Elle se dit toutefois fière d’avoir utilisé tous les moyens légaux de recours.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Publié par Sylvain Debailly

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Le coup de tonnerre n’a pas eu lieu à Agboville, Bictogo garde son tabouret

  1. >Côte-d’Ivoire: Le coup de tonnerre n’a pas eu lieu à Agboville, Bictogo garde son tabouret

    Y’a quelqu’un qui est surpris ? Courage à la jeune Aké Mbo. Ta défaite enfonce un porte ouverte de longue date : ce sont TOUS des tricheurs ! A l’Ouest, rien de nouveau.

  2. Dans un pays qui se veut sérieux, ce n’est pas un candidat qu’i s’autoproclame vainqueur. Cette dame « Gorette » a lamentablement perdu devant Bictogo, n’en déplaisent aux esprits revanchard. Lorsque, j’ai vu un PV falsifié se promener sur les réseaux (PV issu du camp Fleur), j’ai compris que le tricheur n’était pas celui que tout le monde soupçonnait. En effet, malheureusement dans notre pays autant il y a des hommes tricheurs, autant il y a des femmes malhonnêtes. La malhonnêteté peut prospérer avec les niais mais elle sera stoppée net lorsqu’on a un tout petit peu d’intelligence. La CEI dit Bictogo est vainqueur et le CC dit la même chose. Mme PV 21 (Vingt et un) qui devient 211 en chiffre (et vingt et un en lettre) ne peut s’en prendre qu’à elle même. Bravo Bictogo, félicitation Bictogo. On avance.

Laisser un commentaire