Covid-19: Sarassoro évoque « l’apparition d’une forme du virus plus transmissible et plus virulente » en Côte-d’Ivoire

Edwige FIENDE

Le gouvernement ivoirien a fait état d’une « flambée du nombre de cas positifs » de la maladie à coronavirus (covid-19) « depuis janvier 2021 », et évoqué « l’apparition d’une forme du virus plus transmissible et plus virulente », après une réunion du Conseil national de sécurité.

Selon un point de l’évolution du covid-19 en Côte d’Ivoire, « entre février et mars, le nombre moyen de cas positifs a doublé passant de 156 à 360, les décès de 5 en décembre à 35 en février et 36 au cours des trois premières semaines de mars ».

« Cette situation s’explique par le non-respect des mesures barrières depuis décembre 2020 et l’apparition d’une forme du virus plus transmissible et plus virulente », indique le communiqué final de la réunion lu par le directeur de cabinet du président Fidèle Sarassoro.


Au 25 mars, la Côte d’Ivoire dénombrait 42.074 cas confirmés dont 37.797 guéris, 229 décès et 4.048 cas actifs.

Afin de juguler la crise sanitaire liée au covid-19, le conseil national de sécurité a décidé de « prolonger l’Etat d’urgence sanitaire jusqu’au 30 juin 2021, élargir la vaccination aux 18 ans et plus, décentraliser la campagne de vaccination ».

Le gouvernement a aussi décidé de « poursuivre et intensifier la sensibilisation en vue du strict respect des mesures barrières ».

La Côte d’Ivoire a lancé le 1er mars, une campagne de vaccins gratuits contre le coronavirus après la réception de 504.000 doses du vaccin Astrazeneca dans le cadre du programme Covax, financé aux trois-quarts par l’Europe et les États-Unis. Le pays a également bénéficié d’un don de 50.000 doses de vaccins de l’Inde.

Depuis le 1er mars, près de 30.000 personnes ont déjà été vaccinées.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction