Kafolo/Côte-d’Ivoire: «Une heure de combat intense contre les assaillants venus du Burkina-Faso» (état-major)

Nord ivoirien: « Deux soldats tués et quatre blessés par des terroristes lourdement armés venant du Burkina » (état major)

Edwige FIENDE

En Côte d’Ivoire, « deux soldats » ivoiriens ont été tués et « quatre » autres « blessés » dans la nuit de dimanche à lundi, à Kafolo au Nord de la Côte d’Ivoire, dans une attaque par d’ »une soixantaine de terroristes lourdement armés venant du Burkina », a indiqué le chef d’état-major général des armées, le général Lassina Doumbia.

Dans la nuit de dimanche à lundi, deux positions des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) ont subi des attaques.

La première à Kafolo, « est le fait d’une soixantaine de terroristes lourdement armés venant du Burkina ».

« Deux soldats ont été tués et quatre autres blessés », selon un bilan du général Doumbia.

« Au terme d’une heure de combat intense, les Faci ont repoussé les assaillants » parmi lesquels « trois ont été tués et quatre interpellés » a-t-il précisé.

« Du matériel, logistique (armement radio, munitions et motos) » a été également « saisi », a fait savoir le chef d’état-major, ajoutant que des « opérations militaires de ratissage se poursuivent sur le terrain ».

Dans la même nuit, un poste de gendarmerie à la frontière avec le Burkina a été la cible d’individus non identifiés. Un militaire a été tué et un autre blessé, dans cette attaque d’un poste de gendarmerie à Koloubougou, à 60 km au nord-ouest du département de Téhini.

En juin 2020, 14 soldats notamment 13 militaires et un gendarme ont été tués dans une attaque terroriste à Kafolo.


Une trentaine de personnes avaient été arrêtées, dont des agents de renseignement, des logisticiens et combattants parmi lesquels figure le coordonnateur de l’attaque nommé Sidibé Ali dit « Sofiane », de nationalité burkinabè.

Un gendarme tué et un autre blessé dans une attaque « terroriste » à Kolobougou, près de Téhini (état-major)

Donald NGORAN

Un gendarme a été tué et un autre blessé dans la nuit du 28 au 29 mars lors d’une attaque « terroriste » perpétrée par des Hommes armée non-identifiés à Kolobougou, dans le département de Téhini (Nord-ouest ivoirien), zone frontalière avec le Burkina Faso, a indiqué l’état-major général des armée (EMGA) dans une note.

« Dans la nuit du dimanche à lundi, une attaque des individus armés non identifiés est survenue au poste d’une unité de la gendarmerie à Kolobougou, localité située à 60 Km, au Nord-ouest dans le département de Tehini, zone frontalière avec le Burkina », indique la note.

Selon l’état-major, cette attaque non revendiquée pour le moment aura « fait un mort et un blessés » dans les rangs de l’armée régulière, dans un bilan provisoire, notant cependant qu' »aucune perte en vie humaine du coté des assaillants n’a été découverte pour le moment »..

Peu avant cet incident de Kolobougou, une soixantaine de « terroriste lourdement armés et non identifiés (HANI), venus du Burkina » avaient perpétré une attaque similaire à Kafolo (Nord), faisant « deux morts et quatre blessés » du coté des Forces de défense et de sécurité, avait notifié l’état-major.

Cette attaque qui a fait « trois morts » dans le rang des assaillants et « quatre interpellations avec la saisie du matériel logistique (armement, radio, munitions et moto) » est la deuxième du genre dans cette même localité de Kafolo, en moins d’un an.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction