Côte-d’Ivoire: Le 1er gouvernement Patrick Achi, 37 ministres dont 13 nouveaux, sans opposants

Le nouveau gouvernement est composé de 37 ministres et 4 secrétaires d’États. On y observe 18 ministres sortants et 13 nouveaux entrants. A la surprise générale, ce 1er gouvernement Achi ne comporte aucun nom d’opposants, ni du PDCI-RDA, ni de EDS.

Selon nos informations ces deux partis politiques ont marqué leur refus d’y participer, face au refus de leur octroyer quelques ministères de souveraineté, Défense, Intérieur/Sécurité, Justice, Économie ou Affaire Étrangères.

blank

blank


blank

blank

blank

blank

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Le 1er gouvernement Patrick Achi, 37 ministres dont 13 nouveaux, sans opposants

  1. ===== LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE EN MARCHE, UN AIR DE RENAISSANCE ! =====

    ==== 1. LES FEMMES SOUS LA FONTAINE DE JOUVENCE ====

    Bravo d’abord aux Dames du gouvernement. Elles montent en puissance dans la République !

    Il faut remonter à une époque très lointaine pour trouver une femme Ministre d’Etat en Côte d’Ivoire. Ce fut la très Honorable Henriette Dagri DIABATE. Encore que dans ce gouvernement particulier de feu Seydou DIARRA, il y avait tout un contingent de Ministres d’état…

    Il faut donc saluer le positionnement du Ministre d’état Mme Kandia qui portera désormais la voix de notre pays devant les Nations aux plus grandes instances internationales… KANDIA est bilingue très prononcée. A l’ONU ou ailleurs la voix de notre pays sera forte. Surtout qu’à ses côtés un diplomate chevronné en la personne de DJEDJE Alcide a été commis pour un attelage intelligent !

    Le Professeur Marietou KONE prend sa place à l’éducation nationale. Elle est dans son milieu naturel. Nous lui souhaitons pleine réussite dans ses nouvelles fonctions.

    La belle BELMONDE DOGO, la Reine de Guibéroua, qui prend la relève de cette dernière, a du pain sur la planche. Tant Mme KONE par son humilité et sa personnalité, donnait une touche particulière à l’action sociale dans un contexte où on attendait tout et parfois dans la détresse ! Mais en vérité c’est un juste retour des choses que Belmonde obtienne un ministère plein et des coudées plus franches pour poursuivre ce vaste chantier de la lutte contre la pauvreté qu’elle a très conduit dans le cadre de l’autonomisation des femmes. Ce n’est pas par hasard qu’elle a laminé Dr BLE Christophe, le pauvre « envoyé de Gbagbo » et une dizaine d’autres candidats, dans une bataille très difficile dans le GUIDIGA.

    Mme Nasseneba Touré Diané qui remplace le Professeur Ramata Ly Bakayoko est une personnalité qui s’impose par sa prestance naturelle et intellectuelle. Bon vent à la Princesse du Kabadougou pour la cause des femmes et de l’enfant..donc de LA FAMILLE.

    Les bonnes nouvelles sont nombreuses ! La chaîne de la Fonction publique est contrôlée désormais à 100% par les femmes. Une femme était déjà à l’ENA. Mme Ouloto qui a brillamment « pacifié » l’Ouest, donnera un coup de fouet à ce mastodonte qu’est la Fonction Publique que seul un bulldozer peut faire frémir. A elle de faire en sorte que les femmes accèdent aux hautes charges de notre administration publique afin que nos indicateurs des ODD 2030 en matière de genre et d’équité soient flatteurs ! Il nous reste moins de NEUF ans pour figurer dans les pelotons de tête et aspirer à faire aussi bien que le Rwanda. Il faut être audacieux et permettre aux femmes de révolutionner notre rapport au travail et au service public.

    Un autre chantier délicat incombe à une bleue du Gouvernement ACHI 1. Celui de remodeler l’industrie culturelle ivoirienne. Vous avez tout compris! Mme NGUESSAN Arlette qui a secoué la tanière du Morounou, ne sera pas un simple valoir à la culture, pour s’occuper des sempiternelles querelles des artistes au BURIDA. Elle doit développer un plan entier de notre économie qui est ignoré et qui peut nous valoir de grandes retombées si l’art est pensée et traitée autrement !

    Chapeau enfin au premier ministre pour avoir déniché une véritable spécialiste de la protection sociale pour apporter les réponses diligentes sur cette importante question sociétale. Mme MAHI Clarisse, haut cadre de la CNPS, apportera sa connaissance de ce dossier au Gouvernement pour soulager davantage les ivoiriens et les ivoiriennes. Elle ne vient pas au gouvernement pour narguer Mabri et lui rappeler qu’il y a d’autres cadres et plusieurs compétences à l’ouest, hormis son clan et LUI ! Remarquons au passage la belle réussite du projet de FIDRA créé par notre défunt ami YOU Mamadou, fils de l’ouest aussi, parti trop tôt !

  2. ==== 2. LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE EN MARCHE. MOINS DE POLITIQUE POUR PLUS DE TRAVAIL ! =======

    Nul ne devrait s’y tromper ! Nous étions convaincus que si le Président donne une marge de manœuvre au PM ACHI, il larguera très vite les amarres, et on aura toutes les voiles au vent, avec un seul cap : l’orbite du travail ! Avec à la clé, moins de politique politicienne à longueur de journée ! Et plus de travail visible et lisible !

    C’est désormais le temps des objectifs chiffrés et du tableau de bord avec des indicateurs pertinents. Si ce langage vous est inconnu et que par HASARD vous avez traversé les mailles du filet de la sélection ministérielle, mettez vous à une formation accélérée ! Le temps est compté pour vous…

    Un gouvernement a toujours des postes politiques ! Il faut donc saluer la position occupée par le très fidèle Adjoumani qui a conquis le Goutoungo. Il fait figure de bouclier du RHDP et personne ne peut lui dénier son bilan politique.

    Certains jeunes cadres du RHDP maintenus au Gouvernement alors que beaucoup les croyaient exclus d’office, doivent aller à son école et gagner en épaisseur politique au contact des populations. Les dons d’ambulance ou autres faveurs à la veille des joutes électorales, ont montré leurs limites.

    Un technocrate fut il le plus aguerri, a également intérêt à soigner sa présence dans sa base politique. C’est un labeur patient qui paie au fil du temps. Et la population sait toujours reconnaître le bon grain de l’ivraie !

    Le PM ACHI a fait son marché de bons technocrates. Au marché on ne peut pas hélas tout acheter ! La sélection est parfois douloureuse. Il faut saluer ceux qui n’ont pas été retenus. Ce n’est pas nécessairement pour incompétence !

    Le Gouvernement ACHI I se lit à travers les blocs d’objectifs à réaliser. Et l’attelage est assez bien intégré.

    On peut parcourir quelques grandes cohérences qui en caractérisent la colonne vertébrale :

    C’est avec un certain bonheur qu’on ?ecouvre à l’enseignement technique et à la formation professionnelle un formateur chevronné en la personne du Directeur de L’INP-FHB de Yakro. M. Koffi NGUESSAN. Cette fois plus besoin de plaidoyer infini pour que la politique et l’école soit en phase. C’est vrai que bien avant lui Akele EZAN lui ancien directeur de l’ENSTP était entré au Gouvernement mais cette fois c’est toute l’école polytechnique et tout le systèmede l’enseignement professionnel qui auront un interlocuteur dédié au gouvernement. C’est une très grande opportunité pour ENFIN mettre en pratique SOI MEME toutes les recommandations de nombreux séminaires et états généraux qu’on disait dans les tiroirs ministériels. L’adage « on n’est jamais si bien servi que par soi-même » sera de mise pour le renouveau d’une école professionnelle en phase avec le marché du Travail et NON L’INVERSE !

    Faut il constater ensemble également que de nombreux experts confirmés ont intégré le gouvernement ACHI I ? Ils étaient dans l’ombre des administrations et les voici projetés au-devant de la scène. Dans leurs éléments métiers pour la plupart. Le Camara et le Kamara, en C ou K, ou encore Célestin DOH qui remplace à l’économie maritime l’ancien expert du riz au bon vieux temps de la Satmaci qu’est LEGRE Philippe, etc. Sur un air de L’HOMME QU’IL FAUT A LA PLACE QUIL FAUT…

    Ils viennent compléter intelligemment les technocrates confirmés du gouvernement, déjà en bonne place sur leurs tabourets, et dont rêve au demeurant tout Président ambitieux : Bruno KONE qui abat un travail colossal dans un ministère guêpier, en faisant face à de nombreux challenges, qui sont du reste le fruit de tant d’années de gouvernance parfois calamiteuse du Ministère de la Construction et de l’Urbanisme, Amédée Kouakou qui continue à exiger de la qualité et encore de la qualité pour tous nos nouveaux travaux routiers, en respectant les délais et les coûts, Laurent Tchagba qui en peu de temps s’est attelé à bras le corps à toutes les questions d’approvisionnement hydraulique qui frappaient le pays y compris BOUAKE, malgré le double deuil qui l’a frappé et j’en passe ! Le PM ACHI n’a retenu à coup sûr quelqu’un pour chanter ses louanges !

    Pour terminer ce petit parcours examinons une autre raison de fierté : les nouveaux objectifs assignés au Ministre Danho. Nos compatriotes sont des titrologues nés ! Beaucoup ont tout juste entendu Ministre des Sports. Les journalistes en premiers ! ACHI attend tout autre chose. C’est un économiste chevronné. Il exige de Claude DANHO certes la promotion des Sports mais mieux ! Le développement d’une Économie du Sports ! Ça ne vous dit rien je suis sûr ! Voici VOUS ET MOI, n’avons donc pas été retenus pour le Gouvernement ACHI I.

    Le temps du Coupé décalé est derrière Le PM ACHI 1er.

Laisser un commentaire