Adama Coulibaly reste l’argentier de la Côte-d’Ivoire dans un gouvernement toujours fermé aux opposants

Par Albert Savana

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, conserve son portefeuille dans un gouvernement resté fermé à l’opposition en dépit des appels de phares en vue d’un hypothétique gouvernement d’union. Crédité d’un bon bilan dans la gestion de la pandémie, l’argentier ivoirien, qui pilote la dette et le budget, un oeil sur le taux de croissance, fait partie de l’attelage de 37 ministres, dont trois ministres d’Etat, quatre secrétaires d’Etat et deux ministres auprès de la présidence de la République, tous issus du parti au pouvoir, sorti des petites feuilles de Patrick Achi, premier ministre. Autre cadre inamovible, Kaba Nialé, qui reste ministre du Plan et du Développement. D’aucuns voient dans le maintien de cette femme de confiance le signe de la continuité des Plans de développement (PND) qui depuis 2010, alignent une moyenne de croissance de 9%.


A noter que 18 anciens ministres sont sortis du gouvernement et 13 nouvelles personnalités ont fait leur entrée, alors qu’une trentaine d’autres ont simplement changé de portefeuille ministériel. Le très influent Téné Birahima Ouattara est bombardé ministère d’Etat, ministre la Défense dont il assurait l’intérim depuis peu, suite à la disparition de Hamed Bakayoko. Quant à Kobenan Kouassi Adjoumani, il garde le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

FinancialAfrik

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire