Côte-d’Ivoire: Le Conseil café-cacao invite au respect du prix bord champ sous peine de « poursuites judiciaires »

Jocelyne LIADE

Le Conseil café-cacao, l’organe public ivoirien qui gère la filière a invité à nouveau les opérateurs intervenant dans la commercialisation du cacao en Côte d’Ivoire et les producteurs au respect du prix bord champ de 750 F CFA du kilogramme du cacao sous peine de « poursuites judicaires », dans un communiqué.

« Le Conseil du Café-Cacao invite au respect scrupuleux du prix minimum garanti de 750F CFA le kilogramme », peut-on lire dans le communiqué.

L’organisme « tient à rappeler à tous les opérateurs que le non-respect du prix garanti au producteur est passible de poursuites judiciaires. »


Selon le Conseil du Café-Cacao, l’Etat de Côte d’Ivoire, « malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de la maladie à Coronavirus, a consenti d’énormes efforts pour fixer au titre de la campagne intermédiaire 2020-2021 de garantir un prix minimum bord champ de 750 F CFA/Kg de cacao bien fermenté, bien séché et bien trié aux producteurs. »

La campagne intermédiaire a débuté le 1er avril 2021 et s’achèvera fin septembre, a annoncé le 31 mars le ministre de l’Agriculture, Kobenan Adjoumani.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial du cacao avec 40%, devançant son voisin ghanéen.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire