Les fondateurs d’établissements laïcs et confessionnels lèvent leur mot d’ordre de grève

La levée du mot d’ordre de grève des fondateurs d’établissements privés laïcs et confessionnels constitue un premier bon point pour la nouvelle ministre en charge de l’ Éducation nationale, Mariatou Koné.

Les présidents des associations de promoteurs d’écoles privées confessionnelles et laïques de Côte d’Ivoire ont suspendu, dans une déclaration, ce mardi 13 Avril 2021 le mot d’ordre de fermeture de leurs établissements, prévue pour ce 14 Avril sur toute l’étendue du territoire national.

Cette décision, à en croire leur porte-parole fait suite à la discussion à laquelle Mariatou Koné, la nouvelle ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation les a convié dans les jours à venir : « Considérant la décision du ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de rencontrer les présidents des associations le lundi 19 Avril 2021 ; la conférence décide premièrement de la suspension du mot d’ordre de fermeture des établissements scolaires privés en attendant l’issue des négociations avec les ministres de tutelle ».


On le voit donc, l’école ivoirienne ne connaitra pas de fermeture dans les heures à venir comme annoncé le 31 mars dernier par les fondateurs d’établissements privés. Et ce, grâce au dialogue proposé comme solution par la première responsable de l’école ivoirienne. Un premier bon point à mettre déjà à l’actif du professeur Mariatou Koné.

Elle qui a annoncé quelques heures auparavant , impliquer par la discussion, tous les acteurs du système éducatif dans la gestion de l’école ivoirienne : « J’envisage organiser immédiatement des rencontres avec les entités qui peuvent contribuer par leurs idées, expériences et compétences , à m’aider à relever les défis de la mission qui m’est confiée ( Ndlr : celui de faire rayonner davantage l’école ivoirienne) », a indiqué la Ministre Mariatou Koné au cours de la passation de charges entre elle et la ministre Kandia Camara, en charge désormais de la diplomatie.

Une méthode qui visiblement porte déjà des fruits. » elle permet à ces milliers d’élèves pensionnaires des écoles privées de continuer d’aller à l’école en attendant les rencontres entre les deux parties.

Source: Ministère en charge de l’Education

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire