Côte-d’Ivoire: Des conventions de plus de 6 milliards de FCFA signées au profit des emplois jeunes

Dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 du projet C2d emploi jeunes, des conventions de maîtrise d’ouvrage délégué (Mod) ont été signées le lundi 19 avril, à Novotel, d’une valeur de 6 297 960 372 FCfa avec un district et neuf régions de la Côte d’Ivoire.

Ces conventions signées entre le Bureau de coordination des programmes emploi (Bcp-emploi), les régions et le district visent à améliorer l’employabilité de 10 400 jeunes hommes et femmes âgés de 18 à 40 ans dans les localités bénéficiaires, à travers l’appui à l’auto-emploi par la création d’activités génératrices de revenus (Agr) et de micro entreprises.

Il s’agit du district autonome de Yamoussoukro et les régions du Bélier, de La Mé, de l’Agneby-Tiassa, de la Bagoué, du Kabadougou, du Moronou, du Gboklè, de San Pedro et du Haut-Sassandra.

Le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré, a rappelé que l’Etat, à travers la décentralisation, vise à donner aux collectivités décentralisées la latitude de répondre aux aspirations de leurs populations par la mise en œuvre des projets de développement parmi lesquels la priorité est accordée à la promotion de l’emploi.

« La cérémonie de signature de conventions de maîtrise d’ouvrage délégué aux collectivités territoriales qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de désendettement et du développement dénommé C2d défi jeunes 2, traduit la volonté du gouvernement d’accompagner cet engagement par le transfert des ressources qui demeure l’épineuse question de la pérennisation de la réussite de la politique de décentralisation y compris en matière d’emploi », a expliqué Mamadou Touré.


Il a par ailleurs traduit la reconnaissance de l’Etat de Côte d’Ivoire au gouvernement français pour son soutien indéfectible aux actions de développement de la Côte d’Ivoire et à l’Agence française de développement (Afd). « La création d’emploi constitue l’un des axes majeurs du programme présidentiel pour la période 2021-2025 dénommé une Côte d’Ivoire solidaire. Le cap donné par le gouvernement pour les cinq prochaines années est de créer 2 millions d’emplois surtout pour les jeunes », a conclu le ministre.

L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, SEM. Belliard Jean-Christophe, a noté que chaque année, 400 mille jeunes arrivent sur le marché du travail dans le pays. Il est absolument nécessaire de pouvoir les accueillir sur le marché de l’emploi. « La signature de ces conventions est un acte fort de responsabilisation des délégations de moyens aux régions qui connaissent la réalité du terrain. Elles sauront mettre en place des projets d’insertion des jeunes », dit-il.

Pour sa part, le président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec), Eugène Aka Aouélé, par ailleurs, président de l’Association des régions et districts de Côte d’Ivoire (Ardci), cette signature revêt un caractère particulier pour les collectivités territoriales et particulièrement pour les régions et districts de Côte d’Ivoire en ce qu’ils viennent renforcer l’approche territorial de l’insertion des jeunes.

« Cela crée une synergie d’action entre l’Etat central, les collectivités territoriales et les partenaires au développement, d’une part et accorde une pleine confiance aux collectivités dans la conduite des actions de développement de leurs territoires conformément aux missions à elles dévolues, d’autre part », a-t-il expliqué.

Par Franck YEO
Fratmat

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire