Tchad urgent: Idriss Deby tué au front, les rebelles rejettent toute transition dirigée par son fils

Le prix du pouvoir à tout prix. Finir de façon atroce quand on ne sait pas se ménager une porte de sortie.

30 ans de pouvoir et on en veut encore. Triste tout simplement.

On oublie qu’on est arrivé à bord d’un char et que les conducteurs de char il y en a à profusion dans l’armée tchadienne.

Le dictateur tchadien Idriss Deby a été tué ce mardi 20 avril 2021 dans les combats qui opposent ses forces aux rebelles tchadiens depuis plusieurs jours.

La prise de la capitale N´Djamena ne serait plus qu´une question d´heures, face à la débandade des troupes de Déby après l´annonce de sa mort.

Pas plus tard qu’hier la TV nationale tchadienne annonçait la victoire de Deby à la présidentielle du 11 avril dernier avec un score avoisinant les 80%, sans opposition. Après plus de 30 années passées au pouvoir, Déby s’appretait à effectuer un 6e mandat !


Le fils de de l´ancien dictateur, le général Mahamat Idriss Déby aurait pris la tête de ce qui reste du pouvoir. Le clan Deby a dans la foulée annoncé une transition de 18 mois, que rejettent les rebelles.

Ceux-ci annoncent poursuivre leur offensive sur N´Djamena.

Hervé Coulibaly

Plus d´infos suivront.

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

2 commentaires sur “Tchad urgent: Idriss Deby tué au front, les rebelles rejettent toute transition dirigée par son fils

  1. Enfin une bonne nouvelle ! Elles se font si rares… mais elles arrivent quand-même !

  2. L’ex- dictateur,Hissene Habre doit sauter de joie dans sa prison à Dakar….. Ils étaient trois au départ. Gougouni; Habré et Idriss……. Un seul reste en vie incarcéré au Senegal.

Comments are closed.