Côte-d’Ivoire: Le ministre Koné Bruno s’emporte contre la «vulgarité» de certains propos sur Twitter

Le ministre Koné Bruno s’est emporté contre des propos qu’il qualifie a juste titre de «vulgaires», tenus par un ressortissant de la Côte-d’Ivoire sur Twitter.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Le ministre Koné Bruno s’emporte contre la «vulgarité» de certains propos sur Twitter

  1. ======== 1. VOILA CA ! ========

    L’ancien Ministre de la Communication et porte Parole principal du Gouvernement, le fils dit-on de l’émerite Communicateur Ahmed TOURÉ, ne pouvait pas ne pas savoir qu’à l’ère des NTIC et du climat social tendu en Côte d’Ivoire, une telle construction sur la « voie publique », quand elle deviendrait une affaire, créerait une onde de choc qui éclabousserait bien tout le Gouvernement et par delà, le Président lui même !

    Voilà affaire sur son dos ! Qui en veut au petit ministre ?

    Ceux qui sont jaloux de sa réussite fulgurante ?

    Les anciens ministres qui sont sortis du Gouvernement ?

    Les citoyens qui veulent la moralisation de la vie COLLECTIVE des comportements publics guidés par le respect des lois mais aussi et surtout LE BON SENS ?

    ===== 0. MERCI MONSIEUR LE MINISTRE BRUNO KONE =====

    J’ai numéroté ce chapitre 0 parce que c’est celui qui concerne l’aspect de cette affaire qui est mise en avant par Connectionivoirienne, la question principale ayant été vidée par ailleurs.

    Merci pour la leçon à ceux qui pensent qu’ils ont le droit de parler de la Côte d’Ivoire avec dédain ! On se chargera de leur faire la morale à nos corps défendants. Une belle leçon de citoyenneté.

    Cet internaute fait partie certainement de ceux pour qui la montée des couleurs dans les écoles, est un exercice suranné.

    Chapeau Bruno. Tu es un champion malgré les coups reçus !

    ===== 2. LA TRES VILAINE PUBLICITÉ ====

    Elle est à coup sûr très improductive celle là !

    Dans un pays où les AVC sont courants et sont confondus à des empoisonnements, ne donnons pas de chocs gratuits aux vieux !

    Les aînés par l’entremise de qui, on est devenu quelqu’un de visible et sorti de la mêlée !

    Sinon entre nous, c’est quoi on peut parler ?

    ===== 3. UN PAYS SANS LOIS ? ===

    Il voulait devenir Député. Député donc un artisan du pouvoir législatif. Ce pouvait qui fait les lois, validé les décrets et règlements qui régissent la République !

    Mais quel rapport a-t-il lui même avec les lois ?

    Dans toute affaire à débattre, mon défunt ami et frère Mamadou NDIAYE disait toujours « Mais que disent les lois » ? Mamadou NDIAYE était respectueux des lois. On lui avait cela depuis sa tendre enfance. Et Senghor était très exigeant sur ce chapitre. Voici pourquoi il ne se permettait pas se nommer n’importe qui n’importe où ! Fut-il son ami ! Fut-il Le fils bien protégé de son ami ! La République avait des lois et un grammairien était un défenseur du respect des règles !

    Et si on écoutait une autre histoire à la WARA pour faire baisser la tension ? Après tout le portail incriminé été déjà enlevé manu militari…

    Le portail oui mais pas le comportement…

    ==== 3-1. L’histoire de celui qui voulait être MAIRE DE DAKAR =====

    Cest l’histoire d’un homme qui était un membre très influent du parti de Senghor a l’indépendance. Un ancien militant de la première heure. Un compagnon de lutte des années de braise comme le disait la rhétorique du temps des Partis Uniques.

    A l’indépendance il voulait ni plus ni moins que le poste de Maire de Dakar. Comme certains rêvaient d’être Député de Beoumi. Envers et contre tout !

    Notre homme dit on, harcelait le Président poete ZING pour qu’il se prononce en sa faveur !

    Senghor avait des doutes sur ses compétences. A commencer par une maîtrise avérée de la langue de Molière par celui qui aspirait à gouverner l’ex capitale de la L’AOF.

    – LEO, je peux être un bon Maire. S’il te plaît.
    – Un bon Maire toi ? Peut être aujourd’hui mais pour LE FUTUR je doute.
    – LEO stp toi aussi ! Je te jure que JE POURRAS…
    – Voici pourquoi j’avais des appréhensions pour tes qualifications.
    – Si JE POURRAS …
    – Non ton futur est tout faux et moi JE ne POURRAI pas supporter cette honte nationale…

    Vous avez tout compris. Le prétendant au poste, Lebou (ethnie dominante dans la presqu’île de Dakar) bon teint, militant intrépide du parti, ayant gravi toutes les échelles, était cependant un illettré !

    ==== 3.2 L’EXCES DE POUVOIR ======

    Les tonneaux vides font du bruit. Beaucoup de bruits.

    Par les sirènes de leur cortège quand ils sont au pouvoir mais aussi par les actes qui doivent démontrer leur puissance sur le territoire !

    Ce faisant ils n’ont aucun respect des lois quand ils ne les ignorent pas tout simplement.

    ======= 4. QUE DISENT LES LOIS ? ====

    Non nous ne sommes pas un pays merdique.

    Dans un pays qui se respecte tout ce qui est domaine est protégé par la loi.

    Les titres fonciers individuels des citoyens n’englobent pas les domaines publics. Et L’administration des voies ouvertes à la circulation publique, au delà du BON SENS, fait partie des éléments entrant dans cette gouvernance protégée.

    Dans le territoire communal, dans plusieurs pays, les travaux impactant les voies publiques sont régis en général par un code de la voirie routière, issu du code général des collectivités territoriales.

    En bon français c’est une affaire de LA MAIRIE et non des Ministres de la Construction et de l’Urbanisme, des Infrastructures routières, de l’entretien des routes etc.

    Maid en l’absence de textes clairs, le bon sens aurait recommandé une autre gestion de xe qui a motivé ce portail !

    ======5. MUCH ADO ABOUT NOTHING ? ===

    Beaucoup de bruits pour rien ?

    On pourrait penser que l’auteur de cet ouvrage avait une préoccupation d’intérêt public : instaurer une sécurité collective en protégeant le quartier comme dans une cité par un portique avec gardiens contrôlant les entrées et sorties. Il en existe dans plusieurs cités.

    On a difficilement idée que quelqu’un se lève un beau matin et barre la voie publique avec un portail cadenassé. Comment l’aurait il pu du reste ? Où étaient les voisins faiseurs de vidéos quand les travaux étaient réalisés ? On ne construit pas des poteaux devant supporter un portail UNE SEULE nuit ! Il y a manifestement d’autres éléments d’explications qui nous échappent. Mais sachant que les éléments de langage quand il s’agit d’un ministre de la République sont souvent critiques voire acerbes le concerne aurait dû s’entourer des précautions usuelles. A commencer par être UN BON VOISIN. Comme nous l’enseigne l’islam ! Tout le monde n’est pas musulman….

    Meme si la route lui appartenait ! Même si c’est lui qui à viabilisé le quartier. Même si sans lui il n’y aurait eu ni eau ni électricité ni bitume de ce côté du quartier. En tout état de cause pas avant bien longtemps !

    Tout cela est possible. Et démontre au passage qu’il y a encore dans la République des citoyens de première zone et des oubliés de la République.

    Il y a ENCORE dans la République en émergence, les braves populations de SIPILOU et YORODOUGOU qui pleurent pour avoir le bitume. Il y a le peuple de GUEYO qui patauge dans la boue.. il y a ..il y a… Ces ivoiriennes et Ivoiriens de l’arrière pays ont la patience chevillée au corps.

    Et à côté il y aurait DE NOUVEAUX RICHES dont les champs et les campements sont bitumés et éclairés par les lampes publiques comme Petit-Guiglo ou Kpangbassou ces célèbres plantations de Félix Houphouët-Boigny cédés à l’état de Côte d’Ivoire en juillet 1977.

    Lui c’était Houphouët-Boigny. Vous, c’est vous ! On se connaît tous …en détails. Parce que si on fouille bien dans ce dossier et si les corps de contrôle de l’état sont activés pour savoir comment le bitume est arrivé là bas et à quel prix, si on fait les audits à gauche et à droite aux différents ministères, Y AURA PRISON POUR QUELQU’UN ! Pas nécessairement le propriétaire du portail ! Ou pas lui tout seul..

    Donc pardon ne gâtez pas mon Ramadan. Wa Salam.

  2. ===== LA RUINE DE L’ÂME ======

    ………

    Considérant que l’argument tiré de la présomption d’innocence dont bénéficierait tout inculpé avant l’issue de la poursuite dont il fait l’objet ne saurait prospérer dans un cadre où l’exigence ne s’arrête pas à la simple idée de condamnation, mais s’étend à celle de bonne moralité et de grande probité ;

    Considérant en effet que la morale est au- delà du droit, puisque sa perception embrasse les rayonnages de l’éthique et de la conscience, si bien qu’elle est plus le reflet du subjectif collectif par rapport comportement, à l’attitude, à la conduite, qu’une simple résultante objective de l’action judiciaire ;

    Considérant que sous cet aspect, une personne poursuivie en justice pour un fait reprouvé par la conscience collective pénale ne saurait être considérée comme étant d’une bonne moralité et d’une grande probité, tant que la souillure de la poursuite judiciaire ne se serait pas dissipée par une décision non équivoque de sa non culpabilité.

    ……………

    Vous l’avez deviné. Ce texte ci-dessus est un extrait de l’Arrêt Tia Koné N° E 0001-2000 du 6 Octobre 2000 de la Cour Suprême-chambre constitutionnelle présidée alors par Feu Le Haut Magistrat Tia KONE.

    Il faut laisser affaire, affaire va te laisser ! Affaire de portail va nous conduire à Tia KONE. Et pourquoi pas ?

    Le cours Magistrat de Tia est baigné par les concepts d’éthique, de moralité et de probité. Pour mes travaux il m’arrive de temps en temps de m’en souvenir.

    Et voici que le Gouvernement ivoirien se souvient de son côté qu’il avait conçu en août 2011 une charte d’éthique pour les membres de l’attelage gouvermental. Dépoussiéré il a été remis au goût du jour. Sans trop dire aux citoyens la pertinence de son usage de 2011 à 2020. A tout le moins…

    Le texte des 3 points est ainsi formulé :

    1. Le sens de l’Etat et l’amour de la Patrie : chaque membre du Gouvernement cultive les valeurs qui fondent la République : l’Union, la Discipline et le Travail. Il s’engage, dans ses discours, actes et comportements, à honorer la Patrie et à agir conformément aux principes de notre devise. L’amour de la Côte d’Ivoire doit prévaloir sur les particularismes régionaux, ethniques, politiques et religieux.

    2 – Le Respect de la Dignité et de la Vie humaine : chaque membre du Gouvernement considère la vie comme sacrée. Aussi s’abstient-il de toutes paroles et tous actes susceptibles de porter atteinte à la dignité et à la vie humaine.

    3- La Primauté de l’Intérêt général : toute décision, toute action ou toute tâche doit s’inscrire et être menée dans l’optique de l’intérêt général, selon les exigences et normes de rigueur et de qualité que justifient les ressources disponibles. Conscient de la diversité ethnique, culturelle et religieuse de notre pays, chaque membre du Gouvernement doit veiller à son niveau propre ainsi qu’au sein du département dont il a la charge à ne prendre en compte que l’intérêt généra

    …….

    De bien gros mots de Patrie et d’Honneur, une rhétorique qui ne ferait ni chaud ni froid à certains !

    Il souviendra au Dr Anzi, à OKOU, à KPASSOU Mao et à tous ceux de ma belle promotion de Terminale C du côté de Gozo, cette belle citation au fronton de notre mythique salle de classe :

    « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

    Notre fringant jeune professeur de Mathématiques le brillant JC DEPLACE fraîchement sorti de l’ENS et issu lui même du Lycée Henry IV (est ce de ma faute si je n’ai jamais eu comme encadreurs des fruits secs de l’école durant mon modeste parcours ?), avait à cœur de nous prémunir de toutes les dérives de l’âme qui poussent l’homme dans les compromissions les plus sordides. La Compromission peut entraîner une Concussion. Et la Concussion devrait donc conduire à la Punition. Et la Punition à la Démission dans un pays normal ! La démission puis..LA PRISON, dernier arrêt du long voyage !

    Afin que l’éthique chantonnée serve à quelque utilité publique !

    Sinon à quoi bon nous embrouiller ? Mangez tranquillement, on vous regarde !

    Au demeurant pour sanctionner une malversation qui crève les yeux a-t-on besoin d’un arsenal de textes décoratifs ?

    La Chine progresse à pas de géants dans ce domaine parce qu’elle sait tout le mal fait à la société par la fraude et la CORRUPTION en particulier !

    ======== AU-DELÀ DE LA CHARTE =====

    Monsieur Le Premier Ministre, Allez jusqu’au bout de votre pensée ! Vous serez un autre ADO pour les générations futures.

    Ne vous limitez surtout pas aux mesures cosmétiques. Vous êtes issu du monde de l’audit et des cabinets. Parlez le langage de la vérité à votre troupe !

    A ce sujet depuis que vous avez quitté le milieu de vos premiers amours professionnels, il y à eu beaucoup d’innovations. L’institut des Auditeurs Internes a enrichi davantage ses publications. Et de nombreux GTAG ont été publiés. Ces fameux Global Technology Audit Guide (GTAG)…

    Parmi les plus récents, il y a le 13ème GTAG consacré à la Détection et à la Prévention de la FRAUDE !

    Au demeurant un séminaire qui fait recette actuellement est dédié à la thématique : « Détecter et prévenir les fraudes ».

    Son objet ?

    La plaquette IFACI annonce ceci :

    =====

    Dans le cadre d’une mission, un auditeur peut détecter une fraude, mettre en évidence des conflits d’intérêts ou des faiblesses dans le dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux. Qu’est-ce que la déontologie de l’audit interne lui recommande de faire ? Quel doit être son comportement ? Jusqu’où peut-il aller ? Qui l’accompagne dans ses travaux ?

    Participants

    Auditeurs internes confirmés, contrôleurs internes, responsables financiers, responsables de l’audit interne, responsables du contrôle interne

    Prérequis

    Avoir suivi la formation « Conduire une mission d’audit interne : la méthodologie » ou connaître la méthodologie de l’audit interne

    Objectifs pédagogiques

    Identifier les responsabilités des différents acteurs (auditeur interne, responsable de l’audit interne, manager) dans le domaine de la fraude
    Détecter les faiblesses du contrôle interne favorisant la fraude et le blanchiment de capitaux
    Identifier les configurations organisationnelles les plus à risque
    Identifier les différents types de fraude et évaluer leurs conséquences
    Utiliser des techniques de détection

    Contenu

    Le rôle de l’audit interne
    – prise de position de l’IIA
    Les différents supports de la fraude
    – fausses factures
    – société écran
    – contrats falsifiés
    – autres
    La séparation des fonctions
    La spécificité du risque informatique
    – faille dans le chemin d’audit
    – habilitations
    – évaluation des logiciels dans chacun des processus
    Prévention et reporting du risque avec la remontée des indicateurs
    L’organisation de la lutte contre la fraude
    La recherche des fraudes dans les filiales
    Les moyens informatiques de détection des fraudes
    – utilisation des logiciels d’audit
    Les obligations légales et réglementaires
    – actions à mener

    =======

    Mon cher ACHI 1er, Il vous revient donc d’armer tous les corps d’état pour déceler toutes les sources potentielles de fraudes autour de vous. Ces contrats bidons confiés aux proches, épouses neveux etc ! Et qui ne sont ni soumis à concurrence ni audités !

    On pourrait passer la numérotation téléphonique à 24 chiffres tellement ça mange dedans ! On pourrait mettre des voies bitumées sur la lagune tellement c’est confortable d’avoir des routes privées ! Au passage ces voies privées ont coûté combien au CONTRIBUABLE IVOIRIEN ? 450 millions PAR KILOMÈTRE, 700 millions ou 1,2 milliards.

    Le CONTRIBUABLE….celui à qui on demande un quitus fiscal s’il s’aventure à vouloir être un élu !!!

    Pour la prise de fonction du Ministre de la production animale et halieutique (laissez moi ces gros mots de Ressources Animales) personne n’a requis une déclaration actualisée de son patrimoine ! Personne ne sait aujourd’hui s’il a un bœuf ou trente têtes de bétail. Peut être un seul coq blanc ! Comment saura t on demain quand il sera viré du gouvernement le parc animal qu’il s’est constitué sur le dos de la République ? Si entre temps tous ses éleveurs se sont volatilisés dans la nature avec les troupeaux pour échapper au contrôle de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (si elle daignait se réveiller véritablement !)…

    Quand on fait du bruit inconsidéré, il faut bien s’attendre à gérer les échos des sons émis.

    Il paraît que les chauve-souris fonctionnent ainsi par un sonar qui leur est spécifique. Un système d’écholocalisation très performant !

    Quand on fait du bruit alors qu’on est un tonneau vide, il ne faut point protester que « SAUCE AKPANI c’est ton totem  » ! Tu vas goutter pian !!!

    Wara vous salue !

Laisser un commentaire