Électricité: La baisse de tensions en Côte-d’Ivoire et au Ghana cause des délestages au Burkina (Sonabel)

Emmanuel DJE BI

Le directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), Baba Coulibaly a évoqué samedi à Ouagadougou, que les récentes coupures sont dues au fait que la Côte d’Ivoire fournit 30 mégawatts au Faso au lieu de 100, en « raison de la sècheresse » qu’elle connaît actuellement, lors d’une rencontre.

« La sécheresse au Ghana et en Côte d’Ivoire d’où le pays tire près de 70 % de l’électricité fournie à la population, a contraint ces deux pays à mettre à l’arrêt leurs centrales hydroélectriques. Au lieu donc de fournir 100 mégawatts, la Côte d’Ivoire n’arrive pas à fournir que 30 mégawatts au Burkina Faso », a indiqué M. Coulibaly, face à la presse.

Par ailleurs, il a fait savoir qu’à cela s’ajoute « l’instabilité du réseau, notamment au Ghana où l’absence de production d’électricité au nord du pays conduit le Ghana à fournir l’électricité au Burkina à partir du sud de son pays ». Ce qui entraîne, selon le premier responsable de la SONABEL, « la congestion du réseau ».


« Au lieu de 150 mégawatts, le Ghana fournit actuellement 100 mégawatts au Burkina », a-t-il évoqué.

Toujours selon ses explications, au niveau interne, le chantier de la nouvelle centrale de Kossodo qui doit fournir 50 mégawatts est à l’arrêt du fait du coronavirus et la centrale de location à connu également des difficultés techniques.

« C’est donc en tout, près de 200 mégawatts de déficit que connaît la SONABEL dû à des événements », explique M. Coulibaly.

Le directeur général a par la suite demandé « l’indulgence et la compréhension de la population et rassuré qu’avec la saison des pluies qui s’annonce, les choses iront de mieux en mieux ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire