Côte-d’Ivoire: Ouattara reçoit Infantino de la Fifa et Motsepe de la CAF en audience

Les entretiens du Chef de l’Etat

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, s’est entretenu,
successivement, ce mardi 4 mai 2021, avec les Présidents Gianni INFANTINO de la
FIFA et Patrice MOTSEPE de la CAF ainsi qu’avec le Président de la Commission de
l’UEMOA, M. Abdallah BOUREIMA.

Les échanges avec les Présidents Gianni INFANTINO de la FIFA et Patrice MOTSEPE
de la CAF ont permis de faire le point des préparatifs de la CAN 2023 qui se tiendra
dans notre pays, et d’évoquer le lancement, à Abidjan, d’un tournoi interscolaire
panafricain de football.

Les Présidents de la FIFA et de la CAF ont réitéré la détermination de leurs
organisations respectives à soutenir la Côte d’Ivoire, notamment en matière de
développement des infrastructures sportives.
Ils ont exhorté les acteurs du football ivoirien à l’union et à l’entente pour consolider
les acquis et poursuivre le positionnement de notre pays sur la scène africaine et
mondiale.
Evoquant le tournoi interscolaire panafricain de football, les Président Gianni
INFANTINO et Patrice MOTSEPE ont indiqué que le lancement de ce projet à Abidjan
est le symbole de la reconnaissance de la place de choix qu’occupe la Côte d’Ivoire
dans le football africain.
Pour terminer, les Présidents de la FIFA et de la CAF ont traduit leur gratitude au
Chef de l’Etat pour l’accueil chaleureux et toutes les marques d’attention dont ils ont
bénéficié depuis leur arrivée à Abidjan.

L’entretien avec le Président de la Commission de l’UEMOA, M. Abdallah BOUREIMA,
s’inscrit, quant à lui, dans le cadre de la tournée entreprise par le Président de la
Commission dans les huit pays de l’UEMOA avant le passage de témoin à son
successeur le 10 mai prochain.

Le Président Abdallah BOUREIMA a profité de l’occasion pour présenter au Chef de
l’Etat le bilan de la Commission sur la période 2017-2021, ainsi que la situation de
l’Union traversée par une triple crise : sécuritaire, sanitaire et socio-économique.
Il a rendu un vibrant hommage au Président Alassane OUATTARA pour son
importante contribution à l’avancée de plusieurs chantiers de l’UEMOA, notamment le
financement des économies des pays de l’Union et de la lutte contre le terrorisme


dans la sous-région, la réforme du franc CFA, la lutte contre la pandémie de COVID-
19 et la relance économique.

Pour terminer, le Président de la Commission a remercié le Chef de l’Etat pour le
soutien constant, les orientations et les conseils avisés dont il a bénéficié durant son
mandat.

NOTE D’INFORMATION N°1699 DU 4 MAI 2021

Infantino appelle à l’union des trois principaux candidats à la présidence de la FIF

Serge Alain KOFFI

En visite de 24h à Abidjan, le président de la FIFA Gianni Infantino et celui de la CAF Patrice Motsepe ont unanimement appelé à l’union des trois principaux candidats à l’élection de la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

“La plus importante chose que nous sommes venus faire, c’est de rassembler tout le monde. Aucun groupe n’y arrivera tout seul’’, a déclaré Patrice Motsepe, après une rencontre avec la présidente du Comité de normalisation Mariam Dao Gabala, au siège de la FIF.

Face aux nombreux journalistes présents, le nouveau président de la CAF, a soutenu que la faitière du football africain ne soutient “pas un groupe’’.

“Nous sommes pour que le football avance’’, a-t-il conclu.

Après le Sud-africain, le président de la FIFA Gianni Infantino a, à son tour, appelé à l’union.

“On veut travailler pour que les trois groupes s’unissent. On ne soutient ni l’un ni l’autre. Ni le 3e groupe’’, a indiqué l’italo-suisse.

Le président de la FIF, Augustin Sidy Diallo est décédé le 21 novembre, alors que son poste fait l’objet d’une âpre lutte de succession. Il devait quitter son poste en août dernier, mais assurait depuis les affaires courantes, la Fifa ayant suspendu le processus électoral devant lui désigner un successeur, après le rejet de la candidature de l’ex-joueur star Didier Drogba.

Trois candidats, Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba s’affrontent pour occuper la présidence de la FIF.

Face au blocage du processus électoral, la FIFA avait annoncé le 24 décembre le placement sous tutelle de la FIF, par un comité de normalisation, dirigée par Mariam Gabala. Cette décision avait suscité l’incompréhension d’une partie de l’opinion en Côte d’Ivoire.

La FIFA “n’est pas contre le football ivoirien’’, elle “est là pour travailler dans l’unité’’, a-t-il affirmé.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire