Rwanda, Ghana, Canada, Brésil et Royaume-Uni nomment de nouveaux ambassadeurs en Côte-d’Ivoire

Monsieur l’Ambassadeur du Canada,
Monsieur l’Ambassadeur de la République Fédérative du Brésil,
Madame l’Ambassadeur du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord,
Madame l’Ambassadeur de la République du Rwanda,
Monsieur l’Ambassadeur de la République du Ghana,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Je suis très heureux de vous accueillir à l’occasion de cette cérémonie de présentation
des Lettres de créance des Ambassadeurs désignés des pays amis, qui se tient dans un
contexte particulier, en raison du respect des mesures barrières que nous impose la
lutte contre la pandémie de COVID-19.

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, je tiens, tout d’abord, à vous adresser
mes chaleureuses félicitations pour le choix porté sur chacune et chacun de vous par
vos Chefs d’Etat respectifs, afin de les représenter auprès de la Côte d’Ivoire.
Je voudrais saisir cette occasion pour vous souhaiter, au nom du peuple et du
Gouvernement ivoiriens, ainsi qu’en mon nom propre, le traditionnel AKWABA qui
signifie « Bienvenue » en terre ivoirienne.
Tout comme vos prédécesseurs, je suis convaincu que vous saurez apprécier
la légendaire hospitalité du peuple ivoirien, ainsi que la richesse et la diversité
culturelles de notre pays.
Je voudrais vous assurer de la pleine et entière disponibilité du Gouvernement
ivoirien, à vous accompagner dans l’accomplissement de vos nobles missions.
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Vous prenez fonction au moment où la Côte d’Ivoire, résolument engagée dans sa
marche vers l’émergence, vient de se doter d’un nouveau Gouvernement, au terme du
processus de mise en place des Institutions de l’Etat.
Je voudrais, à cet égard, relever que les élections législatives du 6 mars dernier, ont
enregistré pour la première fois, depuis deux décennies, la participation de tous les
partis politiques significatifs du pays.
Sur le plan économique, la Côte d’Ivoire a fait le choix de la transformation structurelle
de son économie en optant pour une transformation locale des produits agricoles tels
que le cacao et l’anacarde. Ce choix répond, ainsi, au souci de lutter efficacement
contre la pauvreté en créant plus d’emplois, notamment pour les jeunes et les femmes.
En outre, cette politique de transformation structurelle de l’économie, inscrite au rang
des priorités du Gouvernement, réserve, pour sa mise en œuvre, une place
prépondérante au secteur privé national et international.

A cet égard, le Plan National de Développement (PND) 2021-2025, qui constitue un
cadre de référence, présente une large gamme de projets structurants dans tous les
secteurs d’activités dont la réalisation permettra d’atteindre cet objectif.

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Dès sa formation, j’ai instruit le nouveau Gouvernement d’axer ses actions sur :
• le renforcement de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale ;
• l’augmentation de la création de richesses et d’emplois ;
• l’accélération du développement du capital humain ;
• l’amélioration de l’efficacité de l’action publique ;
• la solidarité et la recherche constante de la réduction de la pauvreté.


Je vous invite, donc, à l’instar de vos prédécesseurs, à vous impliquer, dès votre prise
de fonction, dans le renforcement et la diversification des relations de coopération entre
la Côte d’Ivoire et vos pays respectifs, à travers la réalisation de ces priorités
nationales.
Je puis vous assurer, à cet effet, de mon soutien et de celui du Gouvernement ivoirien.
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Nos pays sont confrontés à de nouveaux défis, notamment la lutte contre le terrorisme,
la piraterie maritime, le changement climatique ainsi que la pandémie de COVID-19.
Face à ce constat, nos Etats, liés par une communauté de destin, sont appelés à
s’engager dans une synergie d’actions pour renforcer davantage leurs capacités à
relever ces défis.

La Côte d’Ivoire, pour sa part, entend jouer pleinement sa partition.
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Votre présence en terre ivoirienne traduit la dynamique de progrès dans laquelle se
sont engagés nos Etats.
Je tiens, à cet égard, à remercier le Très Honorable Richard WAGNER, Gouverneur
Général du Canada, pour la qualité de la coopération ivoiro-canadienne qui n’est plus à
démontrer.
Je souhaite que les opérateurs économiques canadiens, qui importent nos matières
premières, notamment le cacao, les fruits et noix comestibles, les huiles brutes de
pétrole, le caoutchouc et le bois, s’intéressent davantage au domaine de leur
transformation sur place, en Côte d’Ivoire.
Je compte, par ailleurs, sur vous, Monsieur l’Ambassadeur, pour le retour en Côte
d’Ivoire du Service Visa de l’Ambassade du Canada, dont la délocalisation au
Sénégal cause d’énormes désagréments aux nombreux usagers ivoiriens.

Au titre des relations de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Brésil, je tiens
particulièrement à remercier Son Excellence Monsieur le Président Jair BOLSONARO dont le pays fait partie des partenaires économiques les plus
importants de la Côte d’Ivoire.

Votre pays est en effet, l’un de nos principaux fournisseurs en matière de blé tendre,
céréales, produits laitiers et alimentaires.
A ce titre, je me réjouis de constater la hausse, ces dernières années, des transactions
commerciales entre nos deux pays.
Je souhaiterais, au regard des opportunités existantes, une intensification de nos
échanges dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, afin de
retrouver le niveau auquel ces échanges s’étaient hissés dans les années 1980.
S’agissant du Royaume-Uni, je voudrais renouveler mes sentiments de solidarité à Sa
Majesté la Reine Elisabeth II et au peuple britannique, après le rappel à Dieu de Son
Altesse Royale le Prince Philip MOUNTBATTEN, Duc d’Edimbourg.
Le Royaume-Uni est un partenaire privilégié de la Côte d’Ivoire et je compte sur vous,
Madame l’Ambassadeur, pour encourager les entreprises britanniques à investir
davantage dans notre pays.

En ce qui concerne le Rwanda, je voudrais me féliciter de l’impulsion donnée, ces
dernières années, par le Président Paul KAGAME aux relations entre la Côte d’Ivoire et
le Rwanda. Je suis persuadé que nos deux pays réussiront à activer tous les
mécanismes de notre coopération, aux fins d’accroître nos échanges commerciaux et de
dynamiser nos relations sur le plan culturel et au niveau de l’éducation.
Avec la République sœur du Ghana, la Côte d’Ivoire, qui entretient des liens historiques
de fraternité, de voisinage et de coopération, partage l’ambition d’approfondir, sous le
leadership du Président Nanan AKUFO-ADDO, l’intégration sous-régionale dans l’espace
de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en plus de
l’Accord de Partenariat Stratégique qui lie nos deux pays.

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Je voudrais, pour terminer, vous demander de bien vouloir transmettre aux Dirigeants
de vos pays respectifs, mes cordiales et fraternelles salutations, et vous réitérer la
bienvenue en Côte d’Ivoire, tout en souhaitant à chacune et chacun de vous, plein
succès dans vos missions.

Je vous remercie.

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire