Civil tué à Gonaté/Côte-d’Ivoire: Les gendarmes coupables « seront radiés des effectifs », affirme le général Apalo Touré

Djamal AKINBOLA
Les gendarmes impliqués dans la mort d’un civil à Gonaté près de Daloa (centre ouest ivoirien) à la suite d’une altercation « seront radiés des effectifs de la Gendarmerie nationale », a fait savoir son Commandant, le général Apalo Touré, lors d’une visite à la famille du défunt.

À l’occasion d’une visite de « réconfort de l’Etat à la famille » du civil tué, du nom d’Abdoulaye Fofana, le Commandant supérieur de la Gendarmerie, le général Apalo Touré a condamné l’acte posé par les gendarmes » avant d’ajouter que les fautifs « subiront la rigueur de la loi et seront radiés des effectifs de la Gendarmerie Nationale ».

Il a en outre, demandé « pardon pour l’acte criminel posé par les deux gendarmes avant de faire un don en numéraire pour aider les parents à organiser les obsèques. »


Dans la nuit du lundi à mardi, un civil a été tué à Gonaté, près de Daloa (Centre ouest ivoirien) dans un « incident de tir », suite à une altercation avec deux maréchaux de logis (MDL) de l’école de la gendarmerie d’Abidjan (EGA), encadrant des élèves, sous-officiers en partance de Bonon pour Daloa à pieds.

Il s’agit des Maréchaux des logis Brou Logba Elfried Pascal en service à l’Escadron 2/1 Yopougon et Brou Kouassi Narcisse en service à l’Escadron 1/1 Agban.

« Suite à une altercation avec certains jeunes, le Maréchal des logis Brou Logba Elfried Pascal fait usage de son arme de type AK, atteignant mortellement un individu », a expliqué une source sécuritaire, confirmée par la Gendarmerie nationale dans une note peu après.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction