Réponse du RHDP au FPI: « Ce n’est pas le moment d’organiser des cérémonies » grandioses d’accueil de Gbagbo en Côte-d’Ivoire (Bictogo)

Edwige FIENDE
Le directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir) Adama Bictogo a estimé que ce n’était « pas le moment d’organiser des cérémonies d’accueil » de l’ex-Président Laurent Gbagbo, après une réunion.

« Je voudrais que tous ceux qui s’agitent comprennent que ce n’est pas le moment de vouloir organiser des cérémonies d’accueil sinon vous aurez aussi en face des gens qui vont organiser des cérémonies de deuils », a déclaré M. Bictogo, face à la presse.


« Nous n’en faisons pas un événement. Nous considérons que le président Laurent Gbagbo rentre chez lui, comme chaque Ivoirien rentre chez lui, comme le président Alassane est rentré chez lui en 2003, dans le respect de tous les Ivoiriens, et dans le respect des évènements que nous avons vécus », a-t-il ajouté.

Gbagbo « est libre de renter, » mais « en tenant compte des victimes », a recommandé Adama Bictogo.

Le 31 mars, la Chambre d’appel de la CPI a confirmé l’acquittement, prononcé en première instance, en janvier 2019, en faveur de Laurent Gbagbo et de son ancien ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire