Des médias étrangers envisagent de ne plus couvrir d’activités au siège du PDCI en Côte-d’Ivoire

Jocelyne LIADE
Les médias membres de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (APECI) ont déclaré vendredi à Adidjan « envisager de ne plus couvrir d’événements au siège » du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) sis dans la commune huppée de Cocody (Abidjan-Nord), suite à l’agression de journalistes mercredi par des jeunes du parti.

« Les médias membres de l’APECI envisagent de ne plus couvrir d’évènements au siège du PDCI RDA tant qu’il n’y aura pas de garantie sur la sécurité des journalistes », peut-on lire dans une note signée de la présidente de l’APECI, M’ma Camara.


Jeudi, des journalistes invités au siège du PDCI-RDA pour une conférence de presse, ont accusé un groupe de jeunes avec à leur tête, Innocent Yao, président de la jeunesse rurale du PDCI, de les avoir agressé, alors qu’ils attendaient le compte-rendu d’une rencontre entre la direction du parti et le ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin (KKB).

Parmi ces journalistes, un membre de l’APECI, François Hume Ferkatadji qui couvrait l’événement pour RFI.

Tout en se réservant « le droit de donner des suites judiciaires à cette agression », l’APECI condamne cette « atteinte gravissime à la liberté de la presse ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction