Après les menaces contre le Mali, Le Drian au Burkina pour «réaffirmer le soutien de la France» suite au massacre de 160 civils à Solhan

Epiphanie GBOLIE

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui a échangé dimanche avec le président burkinabè Roch Kaboré, a annoncé sa venue à Ouagadougou, pour réaffirmer le soutien de son pays au Faso, au lendemain de l’attaque de Solhan (Sahel), qui a fait plus d’une centaine de morts et une quarantaine de blessés, dans une note.

« Je me suis entretenu aujourd’hui avec le président Kaboré « , a indiqué M. Le Drian, ajoutant qu’il exprimera « à nouveau la solidarité de la France, lors de son déplacement cette semaine au Bukina Faso ».

Dans la nuit de vendredi à samedi, 132 civils ont été tués et une quarantaine d’autres blessés par des individus armés non identifiés, à Solhan, selon le bilan établi par le gouvernement.

Plusieurs habitations et le marché ont été incendiés, a indiqué le porte-parole du gouvernement Ousseni Tamboura, assurant que « ces crimes ne resteront pas impunis ».

Face à cette situation, le président du Burkina a décrété un deuil national de 72 heures à compter du samedi à minuit jusqu’au lundi à 23h 59.


« La France se tient » aux « côtés du Burkina dans cette épreuve », a réagi Le Drian peu après l’attaque, ajoutant : « nous sommes plus jamais déterminés à poursuivre notre combat commun contre le terrorisme au Sahel »

Après une relative accalmie, le Burkina fait face à de nouveaux assauts imputés aux groupes armés.

Depuis 2015, le pays est confronté à des récurrentes attaques de groupe jihadistes notamment dans les régions du Sahel et de l’Est. Une situation qui a entraîné le déplacement des populations vers d’autres localités du pays.

Entre avril 2015 et mai 2020, « les groupes terroristes ont mené au moins 580 attaques ciblant surtout l’armée, des commissariats de police, des écoles, des mairies », selon un rapport de l’Observatoire pour la démocratie et les droits de l’homme (ODDH, ONG locale).

Des « 580 attaques terroristes, au moins 221 ont été menées contre les Forces de défense et de sécurité, tuant 436 éléments, et blessant 310 autres ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

3 commentaires sur “Après les menaces contre le Mali, Le Drian au Burkina pour «réaffirmer le soutien de la France» suite au massacre de 160 civils à Solhan

  1. Peut-être que ce sont eux mêmes qui suscitent ces tueries justement pour venir derrière et réaffirmer leur soutien.

  2. Ce n’est pas une affaire de peut-être, c’est EUX les Européens qui suscitent le djihadisme dans le sahel et les guerres un peu partout en Afrique centrale. Après l’esclavage, la colonisation, c’est désormais les djihadistes que leurs services secrets utilisent pour justifier leur présence et dominations dans les pays sahéliens. À peine Macron lance ses menaces, que le lendemain les faux fous de dieu manipulés frappent…dans la zone des 3 frontières. C’est un avertissement aux Maliens…qui penchent de plus en plus pour la Russie et le grand voisin algérien qui a su bouter les Français de son territoire a l’issue d’une longue guerre affreuse d’indépendance.

  3. voici le nouveau cheval de bataille de nos amis panafricanistes.
    « la recherche de nouveaux maitres »
    tristes africains!
    courage!

Laisser un commentaire