Regain de violences dans le sahel: L’armée burkinabée « dément » les allégations de nouvelles attaques

Epiphanie GBOLIE

L’état-major général des armées (CEMGA), du Burkina a démenti dimanche, les allégations de nouvelles attaques dans le Sahel, au lendemain des assauts perpétrés par des hommes armés à Solhan, qui ont fait 132 morts et une quarantaine de blessés, dans une note.

« Le Chef d’Etat-major général des armées dément formellement ces informations erronées », indique la note, rassurant « l’opinion que des unités sont déployées dans la zone et que des opérations d’envergure sont en cours depuis hier pour retrouver et neutraliser les terroristes ».


Au lendemain de l’attaque de Solhan, plusieurs médias dont radio Oméga, ont annoncé le retour des hommes armés dans la localité, pour poursuivre leur besogne.

Ces média ont également fait état d’une attaque armée dans la bourgade de Dambam et l’interception d’un car de transport sur l’axe Sebba-Dori avec l’exécution par les « terroristes » de tous les passagers.

L’Etat-major a invité « les populations à garder le calme et à ne se fier qu’aux informations de sources officielles ».

Peu après le communiqué de l’armé, le rédacteur en chef de la radio, a été « démis de ses fonctions ».

Depuis 2015, le Burkina est confronté aux assauts de groupe djihadistes notamment dans les régions du Sahel et de l’Est. Une situation qui a entraîné le déplacement des populations vers d’autres localités.

EGBO

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction