Solhan: L’ambassadeur du Burkina à Paris dénonce « les propos mensongers » du journaliste Vincent Hervouet d´Europe 1

Dogoma KAMAGATE

L’ambassadeur du Faso en France, Alain Ilboudo a dénoncé mercredi « les propos mensongers et irrespectueux tenus » par le journaliste Français Vincent Hervoue sur Europe I, à la « suite (de) l’attaque terroriste perpétrée » il y a cinq jours à Solhan (Sahel), qui a occasionné la mort de 132 civils et une quarantaine de blessés, dans une lettre à la radio.

« Je vous adresse la présente lettre de protestation pour dénoncer les propos mensongers et irrespectueux tenus par (le) journaliste » de la radio Europe I, Vincent Hervouet, a écrit M. Ilboudo à la présidente Constance Benqué.

L’ambassadeur burkinabè accuse le journaliste d’avoir fait un « commentaire tendancieux » qui contenait des « informations mensongères et erronées (sur) l’attaque terroriste (de) Solhan » sur les antennes de la radio lundi.

Dans la nuit de vendredi à samedi, 132 civils ont été tués et une quarantaine de blessés dans l’attaque de la localité.


« L’armée burkinabè est une armée de papier. Le détail qui s’avère essentiel, c’est que les 200 tueurs à motos sont revenus le soir même du massacre. Entre temps, les habitants avaient ramassé les corps, les tri-porteurs servant de corbillard, l’armée burkinabè a débarqué, elle a compté trois fosses communes, 160 cadavres, 20 enfants, j’espère qu’on les a mis avec leurs parents, record terrible, record battu », a commenté, Vincent Hervouet.

« L’analyse caricaturale » du journaliste « a pour seul but de distorde volontairement l’information, sans tenir compte du nécessaire équilibre dans le traitement de toute » nouvelle, déplore le diplomate.

Selon Alain Ilboudo, « le Burkina est en proie au terrorisme certes, mais n’est pas au bord de l’effondrement comme veut le faire croire » le journaliste, assurant que son pays « est doté d’une armée républicaine qui mène un travail formidable dans (la) guerre asymétrique, imposée par des hommes armés sans foi ni loi au nom d’une idéologie aux antipodes de toute croyance religieuse ».

Par ces propos, M. Ilboudo, estime que l’animateur de la chronique « le regard international de la matinale » Europe I « a manqué de courtoisie à l’égard du chef de l’Etat » burkinabè, Roch Kaboré.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire