Burkina/Sahel: Une dizaine de « terroristes » abattus à Arbinda (sécurité)

Epiphanie GBOLIE

Une dizaine de « terroristes » ont été neutralisés jeudi, après un accrochage avec les forces de défense et de sécurité burkinabè, à Gaigota, dans la commune d’Arbinda au Sahel, l’une des régions en proie à des attaques de groupes armés depuis plus de cinq ans, a rapporté une source sécuritaire à ALERTE INFO.

« Une patrouille constituée de détachement militaire et gendarmerie plus des Volontaires pour la défense (VDP, supplétif de l’armée) est tombée dans une embuscade dans les environs du village de Gaigota », a indiqué la source, évoquant « une dizaine de terroristes tués et trois blessés dans les rangs des forces armées nationales ».

Cet accrochage intervient six jours après l’attaque perpétrée par des individus armés non identifiés à Solhan qui a 132 morts et une quarantaine de blessés.


Depuis 2015, le Burkina est confronté à des récurrentes attaques de groupe jihadistes notamment dans les régions du Sahel et de l’Est. Une situation qui a entraîné le déplacement des populations vers d’autres localités du pays.

Après une relative accalmie, le pays fait face à de nouveaux assauts imputés aux groupes armés.

Entre avril 2015 et mai 2020, « les groupes terroristes ont mené au moins 580 attaques ciblant surtout l’armée, des commissariats de police, des écoles, des mairies », selon un rapport de l’Observatoire pour la démocratie et les droits de l’homme (ODDH, ONG locale).

Des « 580 attaques terroristes, au moins 221 ont été menées contre les Forces de défense et de sécurité, tuant 436 éléments, et blessant 310 autres ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire