Retour au pays natal – Ldci mise sur Gbagbo pour construire avec les autres leaders une Côte-d’ivoire unie (déclaration)

Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » a appris la nouvelle du retour très prochainement en terres ivoiriennes du Président Laurent Gbagbo et l’accueille avec joie. Laurent Gbagbo qui rentre chez lui, en Côte d’Ivoire, après avoir été totalement blanchi par la Cour Pénale Internationale des accusations portées contre lui, ce n’est pas son parti politique ou ses partisans que cela réjouit mais c’est toute la Côte d’Ivoire qui devrait être en joie. Aucun peuple au monde ne peut tirer aucune fierté ni se réjouir qu’un de ses fils fasse l’objet d’emprisonnement et de jugement de la justice internationale. Il n’y avait aucune gloire nationale à tirer de ce procès à la Cour Pénale Internationale qui, certes, a permis de rétablir la vérité mais qui est une honte et une atteinte à la dignité ivoirienne.
La crise post-électorale de 2010 a laissé des plaies encore béantes dans la nation ivoirienne qui peinent à se cicatriser, avec des filles et fils regardant toujours dans des directions opposées. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » souhaite que le retour du Président Laurent Gbagbo permette à la Côte d’Ivoire de se retrouver et de se rassembler et donne un dynamisme nouveau à la réconciliation nationale, au-delà des mots et des bonnes intentions. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » souhaite que ce retour soit l’occasion pour la nation de démontrer à la face du monde qu’elle est capable de surmonter ses contradictions avec sagesse.
Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », il n’y a pas que les victimes de la crise post-électorale de 2010. Notre mémoire collective doit se souvenir aussi des victimes des crises de 1999, de 2000, de 2002 et de 2004. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » demande à l’Etat de Côte d’Ivoire d’avoir une approche globalisante des victimes des différentes crises pour leur apporter la compassion de la nation et le réconfort nécessaire. Trop de plaies restent encore ouvertes. Aux responsables de ces crises successives, la nation leur demande la vérité sur leurs motivations afin que, dans le pardon, la Côte d’Ivoire naisse plus unie, plus forte et plus prospère.
L’unité nationale ne se construit pas avec la rancœur ni avec un esprit de vengeance ou de revanche. Les grandes nations ne sont pas celles qui sont en perpétuel conflit avec leur histoire mais celles qui savent faire du passé le levain d’une grandeur plus affirmée. Sachons transformer nos peines et nos joies en limon d’une nation plus forte et non en instruments de division et de fragilisation de l’unité nationale. La nation a besoin de construire son unité en luttant contre la mémoire sélective et ses partisans. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » sait compter sur la personnalité d’ancien chef d’Etat, garant de la paix et de l’unité nationale, du Président Laurent Gbagbo pour construire avec les autres leaders politiques présents sur le territoire national ou en exil une Côte d’Ivoire unie, rassemblée et en paix. Sans rassemblement autour des fondamentaux de la nation de paix et de dialogue, il sera impossible de construire un développement durable.
Fait à Abidjan, le 11 juin 2021
Pour « Les Démocrates de Côte d’Ivoire »
Le Président
Pr. Séraphin Prao


Envoyé depuis mon appareil Galaxy

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire