Le gouvernement ivoirien vend 5 permis de recherche d’or à des sociétés minières

Djamal AKINBOLA

Le gouvernement ivoirien a attribué cinq permis de recherche valable pour l’or à des sociétés minières, a indiqué son porte-parole, Amadou Coulibaly mercredi à l’issue d’un Conseil des ministres.

Le premier permis de recherche valable pour l’or est attribué à la Société « EXORE RESOURCES CDI DSR N°1 » dans les départements de M’Bengué et Boundiali.

Le second à la Société « Centamin Côte d’Ivoire SARL, en abrégé CENTAMIN CI » dans les départements de Touba et Koro.

Le troisième à la Société « HARD YARD METALS SARL » dans le département de Bouna.

Le quatrième est revenu à la Société « ORCA GOLD CDI SARL » dans les départements de Boundiali, Dianra et Kani.

Et le dernier à la Société « RAMPAGE EXPLORATION SARL » dans les départements de Sakassou, Bouaflé et Zuénoula.


Selon Amadou Coulibaly, ces permis de recherche sont délivrés pour une période de validité de quatre ans.

« L’ensemble de ces permis satisfait entièrement aux conditions techniques et environnementales exigées par l’administration des mines », a-t-il précisé.

La contribution de l’activité minière à l’économie ivoirienne a augmenté de plus de 10% en 2020, atteignant 850 milliards de FCFA, selon les données du Groupement Professionnel des Miniers de Côte d’Ivoire (GPMCI).

La production d’or de la Côte d’Ivoire, en hausse, a atteint en 2019 32,5 tonnes contre 24,4 tonnes en 2018.

L’or ivoirien est exploité dans neuf mines, notamment deux autres sont en construction par deux compagnies canadiennes, Barrick Gold et Endeavour mining, et deux australiennes, Afrique Gold et Perseus Mining.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire