En Côte-d’Ivoire le basculement des Universités vers le système LMD bat toujours de l’aile

Abidjan- Le gouvernement a décidé, mercredi 16 juin 2021, d’engager une deuxième phase du déploiement du système académique Licence-Master-Doctorat (LMD) en Côte d’Ivoire par la consolidation et l’approfondissement, en privilégiant davantage un système LMD centré sur les besoins des apprenants et en mobilisant, notamment le monde professionnel.

Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, cette deuxième phase s’articule autour de deux axes prioritaires, à savoir la mise à niveau urgente des infrastructures universitaires et des équipements pédagogiques, notamment numériques, et un pilotage renforcé de la tutelle, rendant opérationnelle une cellule LMD en son sein.

Cette cellule aura vocation à accompagner les institutions d’enseignement supérieur, tout au long du processus de finalisation de la mise en œuvre du système LMD en Côte d’Ivoire, a précisé le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie.


Le système LMD est rentré officiellement en vigueur en Côte d’Ivoire depuis la rentrée académique 2012-2013, avec pour objectifs d’améliorer l’employabilité des diplômés ainsi que la gouvernance des établissements d’enseignement supérieur.

Toutefois, en dépit des efforts importants consentis par le Gouvernement pour la mise en place de conditions favorables au système LMD, des contraintes de toute nature, rencontrées par les institutions d’enseignement supérieur, rendent complexe le processus de mise en œuvre effective de ce système académique, a déclaré le ministre Coulibaly, lors de la conférence de presse, au Palais présidentiel à Abidjan Plateau.

Le Conseil a adopté cette reforme, lors d’une communication relative à l’état d’avancement de la mise en œuvre du système académique Licence-Master-Doctorat (LMD) en Côte d’Ivoire –diagnostic et perspectives.

AIP/nmfa/fmo

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction