Côte-d’Ivoire : La transhumance des «indépendants» pervertit le vote accordé (Lettre ouverte à Bictogo, par Jean Etté)

Monsieur Le Rédacteur en Chef,
Vendredi 11 juin 2021, en se rendant à Jacqueville, pour le dernier meeting du candidat RHDP (Pierre YOUROUGOU), Adama BICTOGO, a pris des engagements devant les populations Alladian, Ahizi et Avikam.

Lorsque je suis intervenu dans ce meeting, au nom de la Société Civile des 3A, je me suis directement adressé à lui, dans ces termes :

«Ne laissez plus jamais des délinquants politiques se présenter comme indépendants puis, une fois élu par la fraude, vous offrir leur victoire.

Le peuple Alladian Aïzis et Avikam voit tout cela.

Vous avez une chance unique : un candidat propre, honorable, et compétent.
Si vous le méprisez, le peuple 3A vous tournera le dos car il considérera que vous cautionnez la délinquance politique ».
Vendredi 18 juin 2021, dans Fraternité Matin, Joachim BEUGRÉ prétendait que la victoire du candidat indépendant ANKET LOBO Léon est celle du RHDP !
Que va répondre Adama BICTOGO ???
Je lui ai adressé la lettre ouverte ci-jointe. C’est une lettre respectueuse et sincère. Et pleine d’humour aussi. Vous pouvez la publier sans crainte.
Et voici que ce matin, samedi 19 juin 2021, dans le quotidien LE MATIN, ANKET Lobo Léon, lui-même, annonce qu’il remet sa victoire au RDR !
Je pense que ce sujet, la transhumance des « indépendants », constitue un dévoiement du jeu démocratique et perverti l’esprit même de la compétition politique.
C’est très grave.
Face à des dérapages qui remettent en cause les fondements d’une société démocratique, il est grand temps que les esprits libres fassent entendre leur voix.
Encore une fois, que va faire BICTOGO ? Va-t-il cautionner un telle délinquance politique et accueillir ANKET Lobo dans la famille RHDP ? Où va-t-il le repousser ?
Je vous adresse mes cordiales salutations.

Lettre ouverte à monsieur Adama Bictogo, Directeur exécutif du rhdp, vice-président de l’Assemblée nationale

Il y a tout juste une semaine, vendredi 11 juin 2021, vous fouliez la terre
alladian, la terre des 3A, pour venir à la rencontre des membres de votre
parti.
Vous avez été accueilli dans une ville baignée par la douceur de la brise
marine, bercée par le murmure incessant de l’océan qui apaise nos
craintes et nos souffrances.
Quand le soleil se couche, quand il embrase l’immense océan, dans une
ultime étreinte qui enflamme l’horizon, alors oui, définitivement oui,
c’est beau Jacqueville…
Mais, lorsque le soleil se lève, lorsque se dissipent les brumes de la nuit,
nous nous retrouvons désemparés face à une triste réalité.
Jacqueville, qui se rêve en cité balnéaire, n’est qu’une ville poubelle.
Vous trouverez, en pièces jointes, les photos prises dans le courant de
l’année 2019, en bordure du Lac M’KOA. Ces w-c, ces bidets sont restés
là, exposés aux yeux de tous, et notamment des touristes, des semaines
et des mois durant.
Que penser d’un maire, Joachim BEUGRE, qui tolère qu’une telle
offense soit faite à sa ville, mais surtout à un peuple pour lequel le Lac
M’KOA est un lac sacré, en raison de faits historiques se rapportant à la
création de JACQUEVILLE ?
Oui, que penser d’un tel Maire ?
Votre indéniable talent oratoire, votre sens de la répartie, et les
messages que vous avez véhiculés ont transporté le public qui n’a pas
été avare d’applaudissements, et a manifesté un enthousiasme qui
n’était pas feint.
Après votre intervention, nous avons échangé quelques mots, et vous
m’avez soufflé que vous étiez un ancien de l’UNI.

L’UNI (Union Nationale Inter-Universitaire) qui a été créée pendant les
événements de Mai 1968, est une citadelle des étudiants de droite.
L’UNI revendique vouloir « regrouper tous ceux qui entendent
soustraire l’éducation nationale à l’emprise communiste et gauchiste et
défendre la liberté en luttant contre toutes les formes de subversion ».
J’ai, pour ma part, milité à l’UNEF, l’Union Nationale des Etudiants de
France.
L’UNEF a été fondée en 1907, à Lille, et est reconnue d’utilité publique
depuis Mai 1929.
C’est un syndicat où se côtoient les différents courants de la gauche. De
la gauche socialiste, à l’extrême gauche.
Les affrontements physiques entre militants de l’UNEF et militants de
l’UNI ont été fréquents au cours de l’histoire.
N’eût été la différence de génération qui nous sépare, nous aurions pu
nous retrouver à échanger des coups de poings lors de meetings eu de
manifestations de rues !
Ce 11 juin 2021, à Jacqueville, nous n’en sommes pas venus aux mains !
J’ai souligné que, par-delà leurs contradictions, les acteurs politiques du
Département des 3A, sont unanimes pour considérer qu’en politique,
tous les coups ne sont pas permis.
Nous sommes porteurs de valeurs éthiques et morales qui fondent le
contrat social sur lequel se construit le destin du Département des 3A.
De votre côté, vous avez transmis à l’auditoire un message clair. Vous
avez souligné que vous étiez l’émissaire du Président de la République,
porteur d’un message exempt d’ambiguïté : soutien total, soutien
absolu, soutien sans faille au Professeur YOUROUGOU.
En vous écoutant, on se laissait gagner par le sentiment que le RHDP
tout entier, dans le même élan fraternel et consensuel, apportait un
soutien franc, sincère et massif à Pierre YOUROUGOU
Il transparaissait que ce parti était aligné, de manière cohérente et
responsable, derrière Pierre YOUROUGOU.


On éprouvait la certitude que l’autorité qui émanait de vous ne pouvait
être défiée par quiconque.
Cependant, en observant les officiels présents au meeting, un malaise a
parcouru l’assistance.
Le Coordonnateur Départemental du RHDP, l’homme censé ouvrir les
portes du Département au Directeur Exécutif, était absent.
Mais où se trouvait donc Joachim BEUGRE, alors que les responsables
de son parti, au plus haut niveau, mandatés par le Président OUATTARA
en personne, tenaient meeting dans la ville dont il est par ailleurs le
Maire ?
Mystère.
Comment ne pas considérer, Monsieur Le Directeur Exécutif, qu’une
attitude aussi désinvolte était un défi à votre autorité !!!
Les habitants du Département Alladian Ahizi Avikam, en parlent encore.
Comment un simple coordonnateur départemental peut-il faire preuve
de tant de mépris ? de tant de dédain ?
Comment peut-il ignorer à ce point l’homme devant lequel il doit être
le premier à s’incliner ?
Monsieur Le Directeur Exécutif, vous faîtes face à un problème
d’autorité, d’éthique et de valeurs qui dépasse votre personne.
Le comportement de Joachim BEUGRE nous interpelle tous sur la
question du respect de la discipline dans un parti, sur le respect des
valeurs républicaines dans l’espace politique.
Si ANKET Lobo Léon était réellement le meilleur candidat, comment le
prétend Joachim BEUGRE, qui s’efforce par tous les moyens de justifier
son attitude par des déclarations incohérentes, vous l’auriez soutenu
sans réserve.
Que LOBO soit le meilleur candidat possible pour le RHDP n’aurait pu
échapper à votre sagacité.
Mais, vous avez repoussé un tel choix.
Vous avez choisi de désigner Pierre YOUROUGOU pour porter vos
couleurs.

Comme nous vous comprenons !
Les évènements qui se sont déroulées tout au long de la journée du
samedi 12 juin 2021 ont définitivement déshonoré le candidat ANKET
Lobo Léon et son complice Joachim BEUGRE.
L’ampleur de la fraude a été si manifeste que le Président de la CEI
Ibrahime Coulibaly KUIBLERT n’a eu d’autres alternatives que de
déchirer à pleines mains des procès-verbaux irrégulièrement
renseignés dans plusieurs bureaux de vote.

L’ampleur de la fraude a été telle que la candidate de la coalition PDCI-
EDS, qui faisait preuve d’un optimisme à toute épreuve en début de

journée, a dû se précipiter à plusieurs reprises dans des bureaux de
vote, où elle était appelée par ses représentants, afin d’empêcher des
irrégularités.
SASSOKO, le village de BEUGRE est aussi le village où ANKET Lobo
Léon l’emporte avec un écart si stupéfiant qu’il en devient
invraisemblable. Ce village a été pris d’assaut par des cargos militaires.
Pas moins d’une dizaine. A l’appel de qui ? Que s’agissait-il de
sécuriser ? La tricherie ? Un hold-up électoral ?
Car enfin, examinons les chiffres de manière froide et impartiale.
Sur les 4 bureaux de vote que compte SASSAKO, ANKET Lobo Léon
totalise 600 voix, contre 123 pour Pierre YOUROUGOU, soit un écart de
477 voix !!!
Or, au décompte final, sur l’ensemble du territoire départemental,
ANKET Lobo Léon l’emporte de 500 voix environ.
Que conclure ?!!!!!
Enfin, indépendamment de SASSAKO, plus d’une vingtaine de bureaux
de votes font l’objet d’allégations de fraude, soit plus de 30% du total !
Monsieur Le Directeur Exécutif, où trouve-t-on, en Côte d’Ivoire, des
violations aussi graves, aussi répétées, aussi structurelles, des principes
et des pratiques les plus élémentaires de la vie démocratique ?

Par ailleurs, le Président OUATTARA pouvait-il cautionner la
candidature d’un homme trainé devant les tribunaux par ses propres
Commissaires-aux comptes, pour les infractions qu’il a commisses
durant son passage à la tête du Conseil Pétrole Gaz ?
Le Président OUATTARA qui fait de la bonne gouvernance le leitmotiv
de ses discours et de ses adresses à la Nation, pouvait-il accepter que
son parti soit déshonoré par les agissements d’individus de l’acabit
d’ANKET Lobo Léon ?
Monsieur le Directeur Exécutif, un parti sans boussole est un parti sans
conscience.
Un parti sans conscience est appelé à disparaître lorsque sa turpitude
est définitivement établie et reconnue par le peuple.
Aujourd’hui, sous l’autorité du Président OUATTARA, vous êtes la
boussole de ce Parti. Une boussole qui doit indiquer la direction de
l’honneur, la direction de l’intégrité, la direction de la vertu. Pas celle du
vice qu’incarnent Joachim BEUGRE et ANKET Lobo Léon.
Dans mon intervention, je vous disais, de manière prémonitoire :
« Ne laissez plus jamais des délinquants politiques se présenter comme
indépendants puis, une fois élu par la fraude, vous offrir leur victoire.
Le peuple Alladian Aïzis et Avikam voit tout cela.
Vous avez une chance unique : un candidat propre, honorable, et compétent.
Si vous le méprisez, le peuple 3A vous tournera le dos car il considérera que
vous cautionnez la délinquance politique ».
Ces craintes, Monsieur le Directeur Exécutif du RHDP, vous les avez
balayés par vos propos, ce vendredi 11 juin 2021. Qu’il en soit donc
ainsi, et que l’ordre et la morale prévalent au RHDP grâce à votre
boussole.
Lorsque je parlais, je sentais derrière moi la présence affectueuse de
mon père, Marcel ETTE, qui dort d’un sommeil paisible dans le petit
cimetière de Jacqueville. Je sentais son bras sur mon épaule, et son
souffle contre mon oreille, une oreille qu’il mordillait lorsqu’il me prenait
dans ses bras.

C’était un homme d’une droiture et d’une gentillesse exceptionnelles.
Il vous a entendu.
Lui, et tous les siens, tous ses pairs qui, comme lui, dorment du sommeil
des ans, vous ont entendu.
Cher Adama BICTOGO, n’offensez pas les mânes de nos pères.
Le peuple des 3A tout entier vous observe et retient son souffle.
Vous avez l’opportunité d’accroître le capital de respect et de sympathie
que l’on vous porte.
Ne laissez pas échapper une telle opportunité.
Vous saurez, je n’en doute pas, prendre à l’encontre de Joachim
BEUGRE les mesures qui s’imposent, en raison de l’offense faite au
Président de la République, et en raison de l’image calamiteuse du
RHDP que cet individu renvoie dans l’opinion publique nationale, et
singulièrement dans le Département de Jacqueville.
Vous êtes face à la Nation, face au peuple des 3A, face aux militants de
votre Parti.

Puissiez-vous trouver l’inspiration puissante qui vous guide sur le
chemin des Hommes Justes.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire