Divorce de Laurent Gbagbo avec Simone «il y a problème», estime Joël N’Guessan (RHDP)

L’ex prisonnier de la Haye, le Président Laurent Gbagbo est rentré au pays le 17 juin 2021, à la grande joie de ses partisans. Les scènes qu’il nous a été donné de voir à son arrivée à l’aéroport font l’objet de plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux et dans les médias publics et privés.
Alors qu’il était attendu au pavillon présidentiel pour qu’il mérite les honneurs dus à son rang d’ancien Président de la République, son protocole et ses conseillers actuels ont préféré une arrivée dans le désordre.
Son protocole a ignoré les têtes couronnées qui se sont déplacées pour l’accueillir. Au quartier général de sa branche politique qui lui reste encore du FPI, il a tenu un discours digne de ses années de campagne au moment où il installait les sections de son parti dans les quartiers et villages de Côte d’Ivoire. Les ivoiriens dans leur majorité s’attendaient à entendre un discours digne d’un ancien chef d’état.
Quelques jours après, il se rend à la Cathédrale Saint Paul du Plateau pour officiellement se faire introniser catholique lui qui a été pendant 20 ans évangélique avec son épouse Simone. Tous les ivoiriens se souviennent que Laurent Gbagbo s’est astucieusement servi des églises évangéliques pour arriver au pouvoir et pour s’y maintenir.
Maintenant qu’il est revenu à ses premiers amours religieux, on ne peut que se réjouir pour lui. Nous osons espérer que le Cardinal Jean-Pierre Kutwa qui lui a remis le chapelet saura veiller au quotidien sur son nouveau fidèle en lui donnant des conseils dignes des préceptes et dogmes de l’Eglise catholique.
Ce lundi 21 juin, non content d’avoir fait le buzz en termes d’actualité politique, Monsieur Laurent GBAGBO annonce à toute la nation ivoirienne qu’il divorce de son épouse Simone. Pour une arrivée en fanfare, c’en est une.
Refuser le pavillon présidentiel pour privilégier le désordre; Changer d’identité religieuse en un temps record ; Divorcer de son épouse de manière publique (ce qui est aux antipodes de ce que nous enseigne la religion chrétienne).
A mon sens, il y a problème. Nous avons espéré qu’il se recueille sur les tombes de ses nombreux parents et amis disparus en son absence avant de poser les actes qui ont choqué plus d’un ivoirien et la communauté internationale. Concernant son divorce, c’est dire que le Vatican légalise et le divorce et la polygamie ? Quand on veut être homme de paix, on pose des actes de paix et non des actes qui divisent au lieu de réunir. J’étais parmi les ivoiriens qui attendaient de lui, après 10 ans de prison, que ses premiers mots soient des mots de repentance et de pardon pour qu’on aborde la phase de repentance. Mais les faits et actes qui ont entouré son retour sont parlants et élogieux. C’est vraiment dommage pour lui et ses suiveurs.


Le Ministre Joël N’GUESSAN
Membre du Conseil Politique du RHDP

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire