La Côte d’Ivoire a presque fini d’identifier ceux qui se cachent derrière l’avatar pro-Soro Chris Yapi (procureur)

Edwige FIENDE

En Côte d’Ivoire, le procureur de la République Richard Adou a assuré mardi que Chris Yapi, l’un des avatars les plus connus sur les réseaux sociaux, « finira par se faire prendre », évoquant plusieurs « plaintes » contre lui, lors d’un panel.

« Il y a beaucoup de plaintes, le procureur s’est autosaisi, nous le recherchons, il finira par se faire prendre, mais on espère que d’ici là, on n’aura pas trop de dégâts irréparables », a affirmé M. Adou, interrogé sur les publications de Chris Yapi au panel sur les fake news organisé par le Conseil national des Droits de l’homme (CNDH).


Pour lui, les publications peuvent entraîner « des troubles à l’ordre public, l’opposition des uns contre les autres ».

« Quand on fait quelque chose en toute responsabilité, on doit montrer son visage », a estimé le procureur.

Richard Adou a appelé à utiliser les nouvelles technologies « avec la plus grande responsabilité », car « les conséquences peuvent être désastreuses ».

Suivi par des milliers d’internautes, l´avatar Chris Yapi publie régulièrement des informations d’ordre sécuritaire ou politique qui ne sont pas toujours vérifiées.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

2 commentaires sur “La Côte d’Ivoire a presque fini d’identifier ceux qui se cachent derrière l’avatar pro-Soro Chris Yapi (procureur)

  1. J’espère que Facebook et Youtube vous ont donné des liens et des preuves hein! C’est pas la peine de venir jeter cauris devant nous ici! Ko, la Côte d’Ivoire a presque fini…

  2. @pervez
    prend mon gbô!
    tu as vraiment raison.
    on dit de mettre hors d’état de nuire christ yapi
    pas de faire la magie.

Laisser un commentaire