Sécurité sociale: Le Gabon s’appuie sur l’expérience de la Côte d’Ivoire pour la prise en charge de ses assurés

(Agence Ecofin) – Les réformes mises en place par la Côte d’Ivoire pour la modernisation de sa caisse de sécurité sociale, à travers notamment la reconversion réussie de l’IPS-CGRAE, ont fait du pays une référence sous-régionale en la matière. Engagé sur le même chantier de réformes, le Gabon a initié une visite de travail à Abidjan pour s’inspirer de l’expérience ivoirienne.

Depuis ce 21 juin 2021, la Côte d’Ivoire accueille une délégation de la Caisse des pensions et des prestations familiales des Agents de l’Etat (CPPF) et de la Caisse Nationale de Sécurité sociale (CNSS) du Gabon. Objectif de cette visite de travail, permettre au Gabon de bénéficier de l’expérience ivoirienne en vue d’améliorer le système de prise en charge de ses assurés sociaux.

47246 securite sociale

Plus concrètement, ces sessions de travail conjointes permettront à l’Institution de Prévoyance Sociale – Caisse Générale de Retraite des Agents de l’Etat (IPS-CGRAE) de Côte d’Ivoire, de partager avec la délégation gabonaise, les principaux axes de sa mutation depuis 1962, ainsi que les mécanismes juridiques mis en place pour encadrer son évolution. Durant les quatre jours que dureront les échanges, l’accent sera ainsi mis sur le partage d’expériences sur les axes du système de réforme des pensions publiques et privées, les perspectives d’amélioration de l’autonomie financière, la coordination des régimes pour les carrières alternées public/privé, la mise en place d’un régime complémentaire de retraite par capitalisation. Les travaux porteront également sur l’extension des prestations au profit des fonctionnaires, la refonte du Système d’information et de transformation digitale et la gestion de la clientèle.


Il faut souligner que cette visite de travail s’inscrit dans une logique de coopération sud-sud visant à permettre au système de sécurité sociale gabonais de s’inspirer du parcours de l’IPS-CGRAE, pour adopter des réformes adaptées aux réalités sociales africaines en général et gabonaises en particulier. Elle vient également confirmer la place de référence qu’occupe l’IPS-CGRAE dans le paysage des systèmes de protection sociale d’Afrique subsaharienne, suite aux nombreuses transformations qui ont abouti à sa grande réforme en 2012.

Comme l’a rappelé le Directeur Général de l’IPS-CGRAE Abdrahamane T. BERTE, lors de la cérémonie d’ouverture des travaux ce 22 juin 2021, « neuf ans après la mise en œuvre de la réforme, l’institution demeure continuellement inscrite dans une dynamique excédentaire, avec un solde technique moyen positif de 73 milliards de FCFA par an sur les 5 dernières années ». Une performance que le responsable attribue à « l’important engagement » de l’Etat, « l’instauration d’un cadre de concertation permanente avec les instances représentatives des assurés », « la mise en place d’un système de management de la qualité répondant aux normes internationales » et « la construction et le déploiement d’un système d’information moderne, robuste, sécurisé et répondant aux standards internationaux ».

Notons que ces rencontres s’inscrivent également dans la logique des réformes entreprises par le Gabon pour moderniser son système de sécurité sociale. A son arrivée à la tête de l’institution en mars dernier, le Directeur Général de la CNSS Gabon, Patrick Ossi Okori avait promis de « piloter les réformes et les projets nécessaires au redressement de cette entreprise ». Ce matin à Abidjan, il a réaffirmé sa « ferme volonté de réformer structurellement et de façon plus accentuée ce système que nous gérons depuis 1975 ».

Moutiou Adjibi Nourou

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction