Les avocats de Soro dénoncent la dissolution de son mouvement politique en Côte-d’Ivoire

Serge Alain KOFFI

Deux avocats du collectif, chargé de défendre Guillaume Soro et 19 de ses proches, jugés pour tentative de renversement des institutions de la République, ont dénoncé mercredi la décision de dissolution du Génération et peuples solidaires (GPS), le mouvement politique de l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

“C’est la dissolution de GPS qui explique la raison de ce procès. C’est une association politique qui a une personnalité juridique différente de celle de ses animateurs, mais qui grossièrement et honteusement est dissoute. Mais par quel mécanisme juridique ?’’, s’est interrogé Me Raoul Gohi-Bi, l’un des avocats du collectif, face à la presse, après le verdict du juge.


Selon lui, “il aurait fallu mettre en mouvement une action publique prévue maintenant pour les personnes morales, par le nouveau code de procédure’’.

“Cette dissolution était le but visé et c’est un procès manifestement politique’’, a insisté l’avocat, qui estime que cette “décision est la jumelle de la volonté’’ du chef de l’Etat Alassane Ouattara, “le vrai gagnant’’ de ce procès, selon lui.

Interrogé également par la presse, Me Souleymane Diallo a, à son tour, dénoncé “une décision d’anéantissement d’opposants politiques’’.

“La dissolution d’une association relève des pouvoirs de l’administration et non du pouvoir judiciaire’’, a-t-il soutenu.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire