Côte-d’Ivoire: MATCA, délégués communaux et direction à couteau tiré, les 300 millions qui divisent

300 millions de francs CFA pour le ravalement de la façade de l’immeuble K.M.

Le manque de transparence sur le financement du ravalement de la façade de l’immeuble K.M (patrimoine de la Matca) est le point de discorde qui oppose l’équipe dirigeante de la Matca et le collectif des délégués des propriétaires des taxis compteurs d’Abidjan.

Au cours d’une conférence de presse conjointe animée ce vendredi 25 juin 2021, Coulibaly Bakary et Coulibaly Brahima respectivement président du collectif des exploitants de taxis compteurs d’Abidjan et secrétaire général dudit ont pris l’opinion nationale à témoin. Ils ont interpelé les autorités afin que celles-ci prêtent une attention particulière sur la gestion de leur mutuelle (MATCA) et principalement sur le manque de transparence dans le financement du ravalement de la façade de l’immeuble K.M et sa démolition prochaine annoncée au cours d’une Assemblée générale.

Relativement au financement du ravalement de la façade de l’immeuble K.M estimé à 300 millions de francs CFA, les conférenciers au nom de leur collectif ont exigé des explications à l’équipe dirigeante de la MATCA qui, selon eux, n’a pas apporté de réponses à cette question essentielle lors de la dernière Assemblée Générale.

« Au regard des expériences acquises au sein de cette organisation, notamment la connaissance de la gestion de cette organisation et surtout la procédure utiliser pour l’organisation des Assemblées Générales, la prise des décisions et le vote, cachent bien de zones d’ombres.


Tout cela se fait au mépris des sociétaires et sous la supervision, semble-il, de la Direction des Assurances (DA). Le cas de l’immeuble KM au Plateau, nous interpelle. Alors comment comprendre que la facture du ravalement de la façade de l’immeuble km ait coûté plus de 300 millions » s’est interrogé le secrétaire général Coulibaly Brahima par ailleurs délégué communal de la MATCA à Adjamé.
Pour le secrétaire général, l’équipe dirigeante de la MATCA doit rendre des comptes aux sociétaires sur le décaissement des 300 millions qui ont financé le ravalement de la façade de l’immeuble K.M. « Comme lors de notre dernière l’AG, ils ont refusé de nous accorder la parole, nous sommes mandaté ce jour par les sociétaires et c’est pourquoi nous exigeons avoir le nom de l’entreprise qui a fait la façade, les documents justificatifs de la peinture de l’immeuble ».

« Au moment où l’état inscrit la bonne gouvernance au centre de ses priorités, nous voulons ici montrer la forfaiture qui a cours à la Matca et dire que nous ne sommes pas complices de cette forfaiture » a tenu à préciser.

M. Coulibaly Bakary, président du collectif des exploitants de taxis compteurs d’Abidjan et par ailleurs délégué communal MATCA à Marcory pour clore son propos.

Emmanuel de Kouassi Connectionivoirienne

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire