« Femme quand on t’envoie il faut savoir t’envoyer »

Lebanco.net

17 juin 2021 une date qui restera longtemps dans l’esprit des uns et des autres mais pas pour les mêmes raisons.

Les camarades Laurent et Simone sont en route pour une séparation conjugale et politique !

Pour des raisons qui lui sont propres, la camarade Simone pendant vingt ans s’est accommodée de la présence de Nady dans son couple.

Durant deux décennies, ses proches, ses parents et mêmes leurs partisans « toléraient » la petite maman.

Un jeu d’hypocrisie joué par tous avec formation de deux clans autour de la petite maman et de la vieille Simone.

Signe d’impuissance de la camarade Simone face à un Laurent fou amoureux ? Ou alors la camarade Simone ne se serait-elle pas dit que ce n’était qu’une escapade de plus pour son Laurent notoirement reconnu chaud lapin : « je le connais bien là, Laurent me reviendra après cet énième écart ».

Mauvaise appréciation de la camarade Simone et les faits lui montrent aujourd’hui l’amer constat.

Le camarade Laurent vivait une bigamie anticonstitutionnelle (que pourtant pouvait dénoncer en son temps la camarade Simone ) avec une seconde épouse qui avait fourbies ses armes par des intrigues politico-financières .

Aujourd’hui Nady est puissante et plus que jamais c’est elle qui donne le rythme à ce tango conjugal.

Tout de blanc vêtue, la nouvelle immaculée, la fille du Mahou revient au pays en triomphe au bras du camarade Laurent qui n’a de cesse de lui rendre hommage « c’est grâce à elle que j’ai tenu ».

Petite maman, décide de ne rentrer ni avant, ni après Gbagbo encore moins en catimini sachant bien ce que cela implique face à la loi qui peut punir son « Laurent » de 3mois à 2 ans de prison son adultère désormais constaté mondialement.

Nady, la mère de Raïs Gbagbo objet de tonne et de tonnes d’injures sur la toile , veut à présent toute sa place aux côtés de « son » Laurent et avec une Simone très loin d’elle .

Le message était absolument clair ! « Vous vociférez à la longueur de journée sur la toile mais Gbagbo c’est moi qui l’ai. Alors loin de mon chemin »

Je voudrais au-delà de la bataille au couteau des deux camarades, parler de la séparation politique.

Certains évoquent l’idée d’une création d’un parti politique par la camarade Simone en activant le mouvement « Ehivet capable » créé des frustrations qu’elles subies depuis un moment au sein du parti.


Pour moi, en s’en allant créer son parti, la camarade Simone se tirerait une balle dans le pied. J’admets que je peux faire une mauvaise appréciation mais créer un parti politique n’est pas la bonne décision.

La camarade Simone n’a pas 30 ans, encore moins 50 ans mais 72 ans. Le temps …

La naissance et la mise en route d’un parti politique demande tant d’efforts qu’elle ne possède plus.

Le temps émousse les ardeurs et essore la force. La bête politique qu’elle était est aussi soumise aux affres du temps.

Quant à ses futurs militants, la camarde Simone peut capitaliser certes des frustrations, les déçus ça et là du camarade Laurent mais ça ne peut créer une forte mobilisation qui pourrait l’amener un jour sur les marches du palais présidentiel.

Les deux camarades perdront tous des plumes et en sortiront très affaiblis. Mais le camarade Laurent gardera la majorité des partisans du parti après le divorce.

Face à cette bataille qui s’annonce épique, une interrogation s’impose à toutes les femmes.

Comment gérer sa vie politique et sa vie conjugale quand on est tous deux engagés à un tel niveau ? Comment se doter d’un parachute quand ça virera au gris ?

C’est aussi valable pour tout autre domaine de la vie. Co-fondatrice du FPI, la camarade Simone est en train d’être mise à la porte les mains vides. Quelle porte de sortie s’aménager quand l’amour se transforme en haine ?

Depuis Bruxelles, le camarade Laurent aura savamment conservé la camarade Simone à sa place de seconde vice-présidente du parti alors qu’elle devait occuper naturellement la première vice-présidence après la mort d’Aboudramane Sangaré.

Maintenue par une sorte d’ostracisme par les « Gbagbo a dit », elle verra ses prérogatives fondre comme peau de chagrin.

Avec la camarade Simone, nous avons une grande leçon de vie. Je ne connais pas les raisons profondes de leur séparation mais aujourd’hui l’on constate que beaucoup dédouanent le camarade Laurent et frappent la camarade Simone. D’autres voix accusent Nady et innocentent « son Laurent »…donc le camarade Laurent ne fait jamais rien.

Pour l’heure place à la justice pour demander des comptes au camarade Laurent par la camarade Simone !

Lebanco.net
Mahoua S. Bakayoko

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

4 commentaires sur “« Femme quand on t’envoie il faut savoir t’envoyer »

  1. mon ami,tu n’a jamais rien compris!
    depuis quand tu as vous Gbagbo avoir tors au FPI?
    on vois ici certain partis tirer des enseignements,faire leur
    méa-culpa apres es élections ou certains evenement.
    au FPI c »est pas comme ça. le parti, c’est Gbagbo.
    un point un trait. accusons tout le monde sauf lui .
    c’est comme ça!
    courage!

  2. Ce qui est sûr, Opah nation est devenu désormais notre beau. On l’a conduit à la haye pour mieux l’éloigner du faucon noir Simone. On l’a bien nourri, on lui a donné l’argent de poche pour ses cotisations en prison. On l’a hébergé en Belgique à coût de libido bien dosée. On l’a fait rentrer au pays avec une consigne … se séparer au plus vite de la sorcière mal aimée Ehivet incapable. On pourra désormais gouverner le burkivoire …. pardon … la Côte d’Ivoire jusqu’à fatigué !!!

    Y a fohi …

    krrrr krrrr krrrr ….

    té ande

  3. @TIPATIP2…. la séparation(physique) du couple Gbagbo n’a pas été brusque comme celui de Sarkozy… Gbagbo avait émis cette idée de divorce il y a quelque temps de cela. Alors oú est le probleme s’il rend officiel sa décision ??? . C’est Simone Gbagbo qui doit se plaindre et NON nous autres.

  4. @srika blah-kro

    Personne ne se plaint de quoi que ce soit. Les Gbagbo ont décidé de laver leurs linges sales au marché. Nous, on ne fait que les aider à les rincer et à les sécher au soleil. Un commentaire n’est pas une plainte.

    mi-cancre !!!

    krrrr krrrr krrrr …

    té ande

Laisser un commentaire