Côte-d’Ivoire: Le patriarche Abou Cissé sur «le projet de divorce» de Gbagbo Laurent, «la séparation elle-même vient de DIEU»

« Retour de Gbagbo Laurent, quelles perspectives pour la Côte-d’Ivoire ?

Je viens par ces mots en ce jour, signifier toute ma gratitude et dire merci au digne peuple de Côte D’Ivoire pour sa détermination et sa mobilisation exceptionnelle malgré la répression sauvage des forces de sécurité à l’accueil historique de notre héros National le Président GBAGBO LAURENT. Je suis en joie et cette joie là rien ne pourra l’ébranler car ma compréhension des choses demeure forgée en ALLAH, le Dieu Créateur du Ciel, de la terre et de tout ce qu’elle renferme. Pour moi, rien n’arrive ici-bas si cela n’est approuvé spirituellement dans le plan de Dieu pour l’orientation individuelle de la destinée de chacun. Je vois et j’entends çà et là des gens se perdre dans des débats émotionnels sur des sujets qu’ils ne maîtrisent pas.

Concernant le cas du projet de divorce du couple GBAGBO, j’aimerais inviter les uns et les autres à la retenue et à un sens profond d’analyse et de réflexion. Personne en mettant les pieds à la mairie pour le mariage ne songe au divorce et pourtant malheureusement quand l’un ou l’autre des conjoints ne se sent plus dans la relation pour des convenances personnelles l’on finit bien par assister impuissant au divorce. La séparation elle-même vient de DIEU, c’est seule la division qui est l’œuvre des forces du mal qu’il nous faut combattre.


Quand tu n’as pas tes pieds dans les chaussures de quelqu’un, évites de critiquer sa démarche, nous dit l’adage. Il n’existe pas de bonne période ou de moment idéal pour demander le divorce qui est l’aboutissement d’une série de mécontentements de l’un ou des deux conjoints. Sur ce, j’invite une fois de plus les uns et les autres à éviter de ruer dans les brancards et de jeter les quolibets sur le Président GBAGBO LAURENT qui a déjà assez souffert durant ces deux dernières décennies de divers trahisons de certains de ses plus proches collaborateurs. Son épouse SIMONE aussi a traversé des tumultes et non des moindres.

Nous gagnerons plutôt à les soutenir dans nos différentes prières plutôt que de prendre position pour l’un ou l’autre de ces deux vaillants combattants infatigables de la démocratie.

Concentrons-nous sur l’essentiel loin du tintamarre des paparazzis qui ont pour but de nous distraire.

Le Président GBAGBO est là comme nous l’avons tous souhaité.

Quelle est sa ligne directrice pour la Côte D’Ivoire, la société civile, le Peuple ivoirien ?
Telle doit être notre préoccupation actuelle au nom du combat que nous menons depuis belle lurette.

QUE DIEU AIDE LA VÉRITÉ ÉTERNELLE  » PATRIARCHE ABOU CISSE

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction