Défense/Côte-d’Ivoire: Un système renforcé de renseignements contre les djihadistes (Conseil National de Sécurité)

Communiqué du Conseil National de Sécurité


Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a présidé, ce jeudi 1er juillet 2021,
au Palais de la Présidence de la République, une réunion du Conseil National de Sécurité (CNS).
L’ordre du jour a porté sur trois points :
1- La situation sécuritaire générale ;
2- La lutte contre l’orpaillage illégal ;
3- L’évolution de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) en Côte d’Ivoire.


1 – AU TITRE DE LA SITUATION SECURITAIRE GENERALE


A la suite de l’analyse faite par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil National de
Sécurité a noté, avec satisfaction, que depuis sa dernière réunion du 27 mai 2021, la situation
sécuritaire est généralement calme sur l’ensemble du territoire. Cependant, cette situation a
été marquée par deux événements majeurs que sont :

– L’attaque de la localité de Tougbo, située dans le département de Bouna et frontalière du
Burkina Faso, par des individus armés non identifiés, le 07 juin 2021, qui a causé la mort d’un
(01) militaire ivoirien, et ;


– L’explosion d’un Engin Explosif Improvisé (EEI) sur l’axe Téhini – Togolokaye, au passage
d’une patrouille de reconnaissance des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI), le 12 juin 2021,
qui a fait 03 morts dont 01 gendarme et 02 militaires ainsi que 06 blessés.

Le Président de la République a fermement condamné ces différentes attaques et encouragé les
Forces de Défense et de Sécurité à redoubler de vigilance et à poursuivre, de façon résolue,
leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme. Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, présenté ses
sincères condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement à tous les
blessés.

Le Chef d’Etat-Major Général des Armées a également informé le Conseil National de Sécurité
des actions en cours visant à renforcer les capacités et l’efficacité de la Zone Opérationnelle
Nord, créée pour lutter contre le terrorisme le long de la frontière avec le Burkina Faso et le
Mali. Ces actions portent, notamment, sur l’augmentation des effectifs, la mise à disposition
d’équipements et de matériels adaptés à la lutte contre le terrorisme et la mise en place d’un
système renforcé de renseignements.

Aussi, le Président de la République a-t-il instruit le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, à
l’effet de finaliser, dans les meilleurs délais, toutes ces actions jugées pertinentes.


2 – AU TITRE DE LA LUTTE CONTRE L’ORPAILLAGE ILLEGAL


A la suite d’un exposé du Ministre, Secrétaire du Conseil National de Sécurité, sur les effets
dévastateurs de l’orpaillage illégal, le Conseil National de Sécurité, qui soutient les actions de
formalisation et d’encadrement des exploitations minières artisanales à petite échelle menées
par le Ministère en charge des Mines, a décidé d’intensifier la répression des infractions au Code
Minier.


A cet égard, le Conseil National de Sécurité a autorisé la création d’un Groupement Spécial de
Répression de l’Orpaillage Illégal, fort de 560 éléments dont 460 gendarmes et 100 agents des
Eaux et Forêts, spécialement équipé pour intervenir sur l’ensemble du territoire.

3 – AU TITRE DE L’ÉVOLUTION DE LA MALADIE À CORONAVIRUS 2019 (COVID-19) EN CÔTE D’IVOIRE

Le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle a fait un
point de situation sur l’évolution de la pandémie de COVID-19 dans notre pays.
Ainsi, à la date du mercredi 30 juin 2021, la Côte d’Ivoire dénombrait 48.305 cas confirmés de
COVID-19 dont 47.834 guéris, 313 décès et 158 cas actifs.
Le taux de positivité, qui se situe en dessous de 3%, demeure l’un des plus faibles en Afrique.
En outre, le nombre moyen de nouveaux cas de COVID-19 enregistrés dans le pays est en
baisse constante depuis le mois d’avril, reflétant une bonne maîtrise de l’épidémie. En effet, le
nombre moyen de cas par jour est passé de 72 en avril à 40 en mai et 33 en juin 2021. De
même, le nombre de décès connaît une baisse avec 42 décès enregistrés en avril, 19 en mai et
8 en juin 2021.
Le Conseil National de Sécurité, tout en exprimant sa satisfaction quant à ces résultats très
encourageants, appelle les populations à la vigilance et les exhorte à respecter les mesures
barrières.
Le Ministre en charge de la Santé a également informé le Conseil National de Sécurité que
depuis le début de la campagne de vaccination contre la COVID-19, 757.123 doses de vaccins
ont été administrées, à la date du 29 juin 2021, avec 76.603 personnes ayant reçu les deux
doses.
Le Ministre en charge de la Santé a, par ailleurs, porté à la connaissance du Conseil National de
Sécurité que la Côte d’Ivoire a reçu :
– Le 16 juin 2021, 100.620 doses du vaccin Pfizer dans le cadre de l’initiative COVAX ;
– Le 26 juin 2021, un don de la Chine de 100.000 doses du vaccin Sinopharm et ;
– Le 28 juin 2021, 100.000 doses du vaccin AstraZeneca de la part du Mali.

Enfin, la Côte d’Ivoire a passé, le 09 juin 2021, une commande pour 1.000.000 de doses du
vaccin AstraZeneca, qui sera livrée en juillet 2021.
Le Conseil National de Sécurité s’est félicité de ces développements positifs dans la lutte contre
la COVID-19. Toutefois, au regard de la saison des pluies dans notre pays et de la période des
vacances qui verront un nombre important de mouvements de personnes, dans un contexte
mondial caractérisé par l’apparition de plusieurs variants de la COVID-19, le Conseil National de
Sécurité a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 septembre 2021.
Le Président de la République a, pour sa part, réitéré ses félicitations à tous les acteurs
impliqués dans la lutte contre la COVID-19.
Enfin, le Chef de l’Etat a exhorté, de nouveau, les populations vivant en Côte d’Ivoire à se faire
vacciner et tester, tout en continuant à respecter scrupuleusement les mesures barrières.


Fait à Abidjan, le jeudi 1er
juillet 2021
Fidèle SARASSORO
Ministre, Secrétaire du Conseil National de Sécurité

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire