Haut débit Internet: Eastcastle Infrastructure va investir 130 millions $ pour se renforcer en Côte-d’Ivoire, en RDC et au Nigeria

(Agence Ecofin) – Le besoin croissant en connectivité à haut débit exprimé par les populations africaines accentue la pression financière sur les opérateurs télécoms. A travers ses tours télécoms, Eastcastle Infrastructure voit une opportunité de les aider à étendre leur présence tout en réduisant leurs charges.

Le gestionnaire de tours télécoms Eastcastle Infrastructure va investir la somme de 130 millions USD dans le renforcement de ses activités en République démocratique du Congo, au Nigeria et en Côte d’Ivoire. La société, qui l’a annoncé mardi 29 juin, a expliqué que le financement découle de la cession de la majorité de son capital à un consortium formé par African Infrastructure Investment Managers (AIIM), le gestionnaire de fonds de capital-investissement axés sur les infrastructures en Afrique ; Adenia Partners, société de capital-investissement axée sur l’Afrique ; et la Société financière internationale (SFI), membre de la Banque mondiale.


Linda Munyengeterwa, la directrice régionale pour les infrastructures au Moyen-Orient et en Afrique de la SFI, explique « qu’alors que près de la moitié de la population mondiale n’est toujours pas connectée, réduire la fracture numérique est une priorité essentielle pour la SFI. En soutenant les initiatives de partage d’infrastructures, nous pouvons contribuer à accélérer la connectivité numérique à moindre coût tout en permettant aux consommateurs d’accéder à des services de qualité. Cet investissement dans Eastcastle témoigne de l’engagement de la SFI à renforcer l’infrastructure numérique en Afrique et à contribuer à une croissance économique inclusive ».

L’accord signé par AIIM, Adenia Partners et la SFI avec Eastcastle Infrastructure intervient alors que la consommation en data croit en Afrique. L’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA), dans son rapport « The Mobile Economy : Sub-Saharan Africa 2020 », estime d’ailleurs que la consommation data devrait quadrupler sur le continent d’ici 2025, avec 200 millions de nouveaux utilisateurs attendus.

L’investissement que va réaliser Eastcastle Infrastructure en RD Congo, au Nigeria et en Côte d’Ivoire permettra aux opérateurs télécoms de ses marchés de réduire leurs dépenses opérationnelles et de concentrer davantage sur le développement de leurs services. L’entreprise gagnera aussi en revenus supplémentaires tirés de l’extension de ses tours télécoms dans les zones reculées où le besoin en connectivité se développe également et que les opérateurs télécoms désirent aussi atteindre.

Muriel Edjo

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire